Onglets principaux

Société

Cameroun-Nécrologie : Hommages à Me Sylvain SOUOP

L’avocat au barreau du Cameroun décédé le 16 Janvier 2020, était un homme brillant et talentueux, selon le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale(MINTSS) Grégoire OWONA.
563 vues
01/17/2020 - 11:18
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Nécrologie : Hommages à Me Sylvain SOUOP

Me Sylvain SOUOP a déposé sa robe à l’aube du 16 Janvier 2020.  Le coordonnateur du collectif des avocats chargés de la défense des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), a séduit plusieurs Camerounais par sa prestance lors du contentieux post-électoral en 2018.  Il a œuvré pour la libération des détenues de ce parti d’opposition.

Sa disparition a frappé comme une flèche dans le cœur de nombreux camerounais, et des membres du gouvernement en particulier.  Grégoire OWONA a publié un message d’hommage sur son compte tweeter, dans lequel il qualifie maitre Sylvain SOUOP de brillant et talentueux avocat. « Adieu Maitre Sylvain SOUOP! Le Cameroun perd en vous un brillant et talentueux avocat! Ainsi donc le Rdv que vous m’avez donné lors de l’hommage judiciaire à Maître Guy Noah n’aura pas lieu! Condoléances à toute votre famille! », a écrit le MINTSS.

Le Ministre Délégué (Mindel) auprès du Ministre de la Justice Jean De Dieu Momo a lui aussi posté un message sur sa page Facebook, où il exprime sa désolation face à cette tragédie : « Je garde de Sylvain le souvenir d’un brillant avocat (…). Je suis bouleversé par cette mort subite et prématurée qui interroge l’homme sur le sens à donner à son existence. Mais je me console un tout petit peu à la pensée que de tous les bords sociaux ou politiques on respecte Sylvain SOUOP ».

En guise de rappel, Me Sylvain SOUOP et Me TEMATE, tous deux membres du collectif des avocats du MRC, ont été victimes d’un accident dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 Janvier 2020 à l’entrée de la ville de Bafoussam en provenance de Dschang, dans la région de l’Ouest. Me Sylvain SOUOP, s’en est sorti avec une fracture au bras droit. Selon le porte-parole du leader du MRC, les victimes ont été transportés à l’Hôpital Régional de Bafoussam et évacués par la suite à Yaoundé.

 Les circonstances de la mort de cet avocat restent floues, même si de nombreuses sources affirment que son décès est lié à des complications anesthésiques. « Aux dernières nouvelles, en provenance du personnel soignant, il était prévu une opération sur son bras droit facturé. Il apparait que l’opération aurait été compromise et annulée du fait d’une réaction ou alors un défaut de réaction en relation avec l’anesthésie », explique Bibou NISSACK, porte-parole de Maurice KAMTO. Les membres du MRC ont ouvert une enquête pour éclairer les zones d’ombres.

Étiquettes: