Onglets principaux

Société

Cameroun : Camus Mimb réagit à l’assassinat de l’enseignant

Le journaliste camerounais est choqué parce qu’un élève du Lycée de Nkolbisson âgé de 15 ans, a mis fin hier 14 janvier 2020 à la vie d’un professeur de mathématiques au moyen d’un poignard.
495 vues
01/15/2020 - 11:49
lucien embom
Journaliste

Selon une étude, la violence contre les enseignants se traduit parfois par des évènements tragiques allant jusqu’au meurtre commis par des jeunes, comme pour la violence contre d'autres élèves, souvent avec l’arme de leurs parents. Là encore il s’agit de cas rarissimes. On attribue la violence en milieu scolaire au manque de formation de certains acteurs du système, en l’occurrence à l’incapacité des enseignants de tenir compte des dimensions des apprentissages et à leur manque de performance dans la gestion de l’enseignement. 

La violence vient aussi du comportement indésirable des élèves qui troublent le bon déroulement de l’apprentissage. On pointe du doigt, le sens moral des élèves, le manque de repères, de normes et de valeurs, l’intolérance, les préjugés, le racisme, le mépris à l’égard de certains groupes ou de certaines classes sociales. Plusieurs facteurs sociaux sont considérés comme responsables de la violence en milieu scolaire. Il y a la crise économique, le chômage, l’exclusion, la banalisation de la violence par la télévision, le cinéma, la littérature les zones défavorisées a montée de la violence dans la société et le manque de communication verbale.

Les mesures de prévention de la violence qui concernent l’élève tournent autour de la promotion des grandes valeurs auprès des jeunes, de la disponibilité de l’éducation morale aux jeunes violents, et de leur implication dans les moyens de lutte contre la violence. Les moyens de prévention concernant la famille, portent sur l’identification et l’accompagnement des familles à problèmes et de la sensibilisation aux conséquences de la violence.

Finalement, les moyens de prévention ayant trait à l’école portent sur l’organisation des activités parascolaires pour impliquer les élèves et améliorer le climat, l’implication des enseignants et des chefs d’établissements scolaires, la formation adéquates des enseignants, la formulation d’attentes claires envers les enseignants, le renforcement de son corps professoral et l’équipe des surveillants, la réduction du nombre d’élèves par classe et de l’emploi d’un psychologue ou un travailleur social dans l’école.

L’intégralité des propos de Martin Camus Mimb

« Tous les jours à la télé et ailleurs... Kamto c'est qui ? C'est quel genre de prof... Owona Nguini c'est un pauvre tribaliste... Abe c'est même quel genre d'enseignant... Bahebeck bavardetrop lui c'est qui... Dieudonne Essomba a même étudié l'économie où... Achille Mbembe c'est un vendu... Fame Ndongo connait même quoi... Messanga Nyamding dérange il a eu ses diplômes où...

Quand ce ne sont pas les enseignants qui s'insultent devant leurs étudiants, ce sont des badauds analphabètes qui le font et on les applaudit...selon le camp politique et le camp des intérêts. Vos enfants vous écoutent, lisent et voient faire...tuer un enseignant, devient pour eux, un simple tournage d'une série de Mintoumba. Et vous faites semblant d'être choqué ! Vous ne respectez plus rien dans ce pays. Les enfants suivent vos pas. Laissez la famille enterrer dignement son fils. Nous sommes tous coupables de ce qui arrive... »

 

Étiquettes: