Onglets principaux

Société

CAMEROUN-Baccalauréat de l’Enseignement Secondaire Général 2019 : Silence on compose !

Ils sont 138.583 candidats qui affrontent les épreuves écrites du Baccalauréat de l’Enseignement Général session 2019 dès ce lundi, 27 Mai.
1,213 vues
05/27/2019 - 13:38
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
Elèves_en_salle_d'examen.jpg

La date de démarrage des épreuves écrites au Baccalauréat de l’Enseignement Général a été avancé d’un jour en cette session 2019. L’examen officiel qui sanctionne le cursus secondaire dans le système éducatif camerounais, enregistre chaque année des milliers de candidats sur l’ensemble du territoire. Pour la session 2019, l’Office Du Baccalauréat avance le chiffre d’environ 138.583 (Cent trente-huit mille cinq cent quatre-vingt-trois) candidats pour le Baccalauréat d’Enseignement Général et 12.800 (Douze mille huit cent) pour les spécialités des Sciences et Technologies du Tertiaire.

En ce jour de démarrage des épreuves, les responsables des centres d’examen affirment que les derniers réglages ont été effectués et tout le dispositif logistique mis en place pour permettre aux candidats d’aborder sereinement les différentes épreuves. Littérature, philosophie, langue française et informatique sont au programme de cette première journée. Outre les premiers désagréments relatifs à la non consultation par certains candidats des listes indiquant leur salle de composition et quelques retards, pas grand-chose à signaler indique un chef de centre d’examen.

Mardi 21 mai dernier déjà, près de 32.000 candidats étaient sur la ligne de départ pour les Brevets Industriels, Probatoire F et Baccalauréat F . Un démarrage des épreuves réussi selon Etienne Roger Minkoulou, Directeur Général de l’Office Du Baccalauréat. Ce 27 mai, place aux épreuves des Baccalauréats d’Enseignement Secondaire Général, Sciences et Technologies du Tertiaire, et des Technologies de l’Information. Et pour Etienne Roger MINKOULOU, Le premier défi pour l’Office Du Baccalauréat en cette session 2019 aura été de tenir informés les candidats sur ce léger ajustement du calendrier. Le 27 mai au lieu du 28 mai, et pour cause : « D’expérience, à la session 2017, nous avons intégré les incidences de la fête du 20 mai dans notre calendrier et nous avons fait en sorte que les examens commencent un lundi et dans deux localités au Cameroun, nous avons perdu des candidats qui ont dit que les examens commencent toujours le mardi. Fort de cette mauvaise expérience, nous nous sommes dit, on préfère faire la communication de proximité, afin que nul n’en ignore » précisait le Directeur Général de L’Office du Baccalauréat du Cameroun sur les antennes du Poste National de la CRTV le 23 mai dernier.

La session 2019 présente tout de même déjà ses particularités avec notamment la hausse annoncée du nombre de candidats inscrits dans la région de l’Extrême-Nord, une hausse située à plus de 2000 candidats en cette session, dans cette région où le phénomène Boko-Haram aura réussi pendant les précédentes sessions, à garder élèves et enseignants loin des classes. Pour les régions anglophones, la participation aux différents examens officiels notamment ceux qui débutent en ce 27 mai 2019 devrait refléter la situation sécuritaire qui y prévaut ainsi que l’impact des démarches menées pour un retour au calme dans cette zone où élèves et enseignants ont régulièrement été la cible des bandes armées.

Air Jordan For Men

Étiquettes: