Onglets principaux

Société

Cameroun-Akom Il : Les promesses non tenues d’une route choquent les populations

Convaincus qu'un complot est organisé par certains membres du Gouvernement, dans le but de bloquer le projet de construction de la route Ebolowa-Kribi passant par Akom Il, les populations d'Akom Il se mobilisent pour manifester à Yaoundé dans quelques jours.
560 vues
11/22/2019 - 10:54
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Akom Il : Les promesses non tenues d’une route choquent les populations

Des informations et des documents circulent dans les plateformes d'échanges des ressortissants d'Akom Il pour prouver le complot. Aussi, certains leaders envisagent d'alerter le Président de la République à travers un sit-in au Ministère des Travaux Publics. A titre d'exemple, les instigateurs de ce mouvement en préparation soutiennent que le Secrétaire Général des services du Premier Ministre aurait demandé au ministre des travaux publics de faire signer le contrat de la route à cent cinq milliards de francs au lieu de cent quarante milliards comme initialement prévu. Pour Éric AZAMBO journaliste élite d'Akom Il « Nous avons compris que pour avoir notre route il faut l'arracher. Le dossier de cette route n'est que la manifestation et la preuve de ce que le Président de la République est pris en otage par ses propres créatures qui dirigent désormais le Cameroun ».

Vote sanction contre le RDPC

La révision du contrat de construction de la route n'est pas du goût des populations. Surtout que c'est la énième fois qu'on va demander à l'entreprise retenue pour l'exécution des travaux de réduire les coûts. Une situation qui selon les populations riveraines, n'a plus de logique et qui pousse les populations à envisager un vote sanction contre le RDPC aux prochaines élections municipales et législatives. Selon John EBE élite d'Akom Il, « l'opportunité est là. Il faut sanctionner le RDPC à Akom Il et à Niete surtout que nous n'avons rien à gagner ou à perdre ».

Une campagne qui s'annonce très animée.

Nul doute que ce sujet relatif à la route va hanter la période de campagne électorale à Akom Il et à Niete. Les populations vont profiter de cette période pour manifester leur mécontentement et surtout leur détermination à faire changer la donne. L'objectif pour les instigateurs de cette manifestation étant de faire comprendre aux membres du gouvernement et aux cadres du RDPC que les populations riveraines sont au courant et savent désormais d'où viennent les blocages. « Nous sommes en train de recenser des volontaires pour constituer une délégation pour une audience chez le ministre des travaux publics la semaine prochaine », explique Éric AZAMBO journaliste élite d'Akom Il.

Depuis quelques temps des démarches sont entreprises pour le début des travaux de la route Ebolowa-Kribi passant par Akom Il. Et là la mayonnaise tarde à prendre et sera donc la deuxième fois que les populations vont crier leur ras-le-bol après le 24 Mars 2019.

Consty ZANG à Ebolowa

Étiquettes: