Onglets principaux

Société

Cameroun –Société : Des enfants défavorisés en voie d’autonomisation

Ils exposent et vendent des objets d’arts qu’ils ont fabriqués pendant les vacances, dans le cadre du programme AFRICA SHARE HOLIDAYS, initié par l’Organisation Non Gouvernementale ‘’Conscience Africaine’’. C’était le 2 Novembre 2019 à l’hôtel Felidac, à la rue Foé, dans l’arrondissement de Yaoundé...
547 vues
11/04/2019 - 16:11
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun –Société : Des enfants défavorisés en voie d’autonomisation

La salle des conférences de l’hôtel Felidac à Yaoundé, a abrité le 02 Novembre 2019 un atelier humanitaire d’exposition-vente des objets décoratifs, fabriqués par une trentaine d’enfants démunies. Ce projet représente la première Edition du programme AFRICA SHARE HOLIDAYS, qui entend promouvoir un avenir meilleur pour les enfants défavorisés en générale « Des orphelins, des enfants pauvres, des réfugiés, bref les personnes nécessiteuses sont notre cible. Avec l’argent collecté de cette exposition vente, nous allons venir en aide à ces enfants qui souffrent de la mal nutrition, ces enfants qui veulent aussi aller à l’école, ces enfants qui ont besoin de s’établir. En effet, nous ne voulons pas seulement leur servir du poisson déjà préparé, mais nous les apprenons à pécher du poisson. Ainsi, auront-ils la possibilité de sortir de leur situation précaire », c’est ce que rappelle Nadiane TSAGUE, Directrice des programmes de l’ONG Consciences Africaine.

Les pots, les feuilles décoratives, les bracelets, pour ne citer que ceux-là, sont entre autres objets d’arts que proposent ces enfants. Au prix minimal de 3000 FCFA, chacun trouve son compte. C’est d’ailleurs une initiative que salue le représentant du Ministère des Affaires Sociales : « Ce projet vient compléter les efforts du gouvernement qui visent à éradiquer la mendicité, la mal nutrition et les autres fléaux causés par la pauvreté. Avec un tel programme, les orphelins et les laissés pour compte pourront désormais se prendre en charge. Ça sera phénoménal. Nous invitons Conscience Africaine à se rapprocher de nous et nous verrons dans quelle mesure mettre la main à la patte pour l’avancement du programme Africa Share », encourage Abou BELLO, chef service rééducation en internat au MINAS.

La représentante du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, a dans la même lancé tiré un coup de chapeau à ladite organisation en promettant trouver des voies et moyens pour rendre le projet effectif.

Les enfants sont enchantés par une telle initiative et rêvent déjà changer leur condition de vie : « Grace à cet argent, je vais payer mon école et plus tard je vais faire dans la décoration pour venir en aide à ma famille. Ils n’ont pas assez de moyens pour nous encadrer mes petits frères et moi », visualise Wendi, jeune bénéficiaire du projet.

En effet, s’il y’a une telle exposition aujourd’hui, cela laisse croire qu’il y’a eu un précèdent « Nous sommes allés dans les orphelinats, nous avons accosté les enfants dans les rues, nous avons aussi passé l’information de bouche à oreille. Nous avons reçu plusieurs enfants que nous avons formé dans nos locaux à Nkoleton, dans l’arrondissement de Yaoundé1. Nous leur avons appris à réaliser des objets usuels à base des tissus usés, des bouteilles plastiques, du ciment et la peinture et autres matériaux provisoire. La formation s’est faite en trois phases, entre Juin et Août », précise la directrice des programmes.

En effet, AFRICA SHARE est un programme de l’organisation non Gouvernementale ‘’Conscience Africaine’’. Il a été élaboré pour venir en aide aux couches sociales en grande difficulté tels les orphelins, les laissés pour compte, les démunies, les mineurs et les femmes prisonniers, les handicapés, les réfugiés et toutes autres personnes appartenant à la couche sociale défavorisée. Ceci dans le but de contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire, lever des fonds pour venir en aide aux personnes nécessiteuses, contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie et bien plus encore. Avec un tel programme, ‘’CONSCIENCE AFRICAINE’’ se verra « participer à la construction d’une société encore plus prospère »

Étiquettes: