Onglets principaux

Santé

Cameroun-Epidémie : Le MINSANTE au front contre la rougeole

Pendant 4 jours, les enfants de 0 à 5 ans seront vaccinés contre l’épidémie. Une campagne nationale a été lancé à cet effet, le 3 Décembre 2019, par le Ministre de la santé publique.
1,224 vues
12/05/2019 - 11:14
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Rougeole : Le MINSANTE au front contre l’épidémie

Depuis Janvier 2019, plus de 17 enfants sont décédés de suite de rougeole. Une campagne de vaccination nationale, a été lancé hier 4 Décembre 2019 par le Ministre de la Santé Publique, Malachie MANAOUDA. C’était au district de santé de la cité verte, dans la capitale politique du Cameroun. Cette campagne prendra fin le 8 Décembre 2019. Au cours du point de presse tenu le 2 Décembre 2019 en prélude à cette campagne, le Ministre a affirmé que le nombre d’enfants non vacciné allait grandissant « on observe une augmentation du nombre de personnes non vaccinées contre la rougeole, après la dernière campagne de suivi en 2015. Soit, 109,2% en fin 2018 »

Cependant entre 2016 et 2019 alors, le nombre de district de santé en épidémie de rougeole est passé de 7 à 34. Cette campagne vise ainsi plus de 3 millions d’enfants, âgées de 9 à 59 mois.

A en croire les statistiques données par le MINSANTE, la région de l’Extrême-Nord est la plus touchée par l’épidémie, avec une dizaine de décès sur plus de 2000 cas confirmés. L’épidémie est identifiée dans 22 districts de santé sur 30. Les huit autres, apprend-on, sont menacés.

Selon le coordonnateur de programme dans cette région, les enfants décédés n’ont jamais reçu de vaccin, et souffrent en majorité de la mal nutrition : « Les 17 enfants décédés n’ont jamais été vaccinés. Et ils étaient en majorité mal nourris. Etant donné que la prévalence de la malnutrition est la plus élevée du pays dans notre région, on est plus vulnérable que les autres régions », affirme le Docteur Shalon NDOULA, coordonnateur régional du Programme élargi de vaccination.

C’est pour riposter à cette épidémie, que le gouvernement organise un tel programme, pour « limiter le nombre de décès, et lutter efficacement contre la maladie ». Afin prêter mains forte à ce projet, les parents sont invités à emmener leurs enfants dans le point de vaccination, notamment dans les centres de santé, dans certaines chefferies et écoles.

Cette campagne sera également l’occasion d’introduire la 2ème dose de vaccin contre la rougeole et la rubéole dans le carnet vaccinal des enfants, de rattraper tous les antigènes de vaccination de routine chez les enfants de 0 à 11 mois dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; et d’administrer la vitamine A aux enfants de moins de 5 ans.

 

Étiquettes: