Onglets principaux

Politique

Cameroun : L’Etat prêt à valoriser son PDR

A partir de cette année, le gouvernement entame la mise en œuvre de son Plan de Directeur Routier (PDR) dans le but d’améliorer la mobilité entre les agglomérations.
420 vues
01/08/2020 - 10:40
lucien embom
Journaliste

Mis à la disposition des décideurs, le PDR contient un programme prioritaire d’intervention à l’horizon 2020-2035 et ses mesures d’accompagnement. Le Plan Directeur Routier du Cameroun a été adopté en 2006. Ce document établit les perspectives à moyen terme de l’économie nationale en général et de la demande de transport en particulier. Le PDR effectue l’analyse des ressources disponibles pour le secteur routier, garantit leur allocation optimale et leur évolution sur la période de l’étude ; quantifie les besoins en construction et en maintenance du réseau routier du pays ; et produit un programme prioritaire d’interventions sur le réseau routier en fonction des scénarii. Le Plan Directeur Routier assure la connectivité par la route à travers le bitumage des routes nationales, les projets routiers et autoroutes en cours ou projetés.

 Par le biais de ce Plan, les autorités veulent mettre un point d’orgue sur la densification des routes nationales, la construction des routes transfrontalières, l’accroissement du réseau autoroutier et l’aménagement des routes communales, en se basant sur les projections de financements. La prise en compte de l’apport des collectivités territoriales décentralisées n’est pas en reste dans le PDR 2020-2035, il s’agira en effet de mettre l’accent sur les interventions qui impactent le réseau communal. Plusieurs scénarii sont prévus par le PDR 2020-2035 avec un programme d’investissement prioritaire. Le plan 2020-2035 prévoit la réalisation des interventions sur les routes nationales à hauteur de 3649,2 milliards FCFA sur un linéaire de 6380 km. Celles sur les routes régionales sont de l’ordre de 1224,8 milliards pour 2779 km. Quant aux routes communales l’intervention est de 727 milliards pour 16550 km, avec un coût moyen de 4,5 millions FCFAC/km.

La réalisation des routes de contournement des grandes villes du Cameroun est estimée à 1148,6 milliards sur 198 km. Il est prévu la création de nouvelles autoroutes pour un montant de 468,9 milliards. Le tout pour un total linéaire de 9240 km, pour un investissement global de 5373,1 milliards FCFA. Il est question d’améliorer substantiellement le taux d’accès aux infrastructures en générant une offre qui anticipe la demande. La réalisation de ces objectifs passera, pour chacun des sous-secteurs, par les axes stratégiques à savoir l’entretien et la maintenance à travers la réalisation des programmes d’entretien des infrastructures par le secteur public. Cela nécessite un retour à la régie dans les services déconcentrés du MINTP et la dotation des commues en équipement de cantonnage.

Étiquettes: