Onglets principaux

Politique

Cameroun-Elections locales 2020 : Le SDF envisage une Brigade Antifraude

Le but est de contrôler les voix aux urnes, afin de vaincre tout intension de fraude au cours des Législatives et Municipales du 9 Février 2020 à Wouri EST
552 vues
02/07/2020 - 11:49
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Elections locales 2020 : Le SDF envisage une Brigade Antifraude

Le Social démocratique Font de Ni John FRU NDI annonce la mise sur pied de la Brigade Antifraude (BAF). Au cours d’un grand meeting le 06 Février 2020, à Douala Jean Michel NITCHEU, candidat aux législatives à Wouri EST donne l’information : « J’ai créé ce que j’appelle la BAF, brigade antifraude. Il a le droit de vie et de mort sur les fraudeurs. Nous n’allons pas répéter la même erreur qu’en 2013 à Douala 5ème » a-t-il annoncé sur la chaine privée, Canal 2 international.

Au cours de ce rassemblement tenu à Makepe Missoké, la population est sortie de part et d’autre pour manifester son soutien au Parti. Ce dernier souhait se hisser au sommet, en protégeant le vote des partisans.

Le parti de l’opposition le plus représentatif à l’assemblée nationale veut faire mieux le 09 février 2020. Avant de veiller sur les votes des électeurs, il faut gagner leur confiance.  SDF a présenté les faits d’armes de son candidat pour ratisser large dans cette circonscription électorale.

« Nous avons été au conseil. Nous avons été dans les présidences des circonscriptions électorales. Nous sommes membres de l’exécutif communal et je pense que nous avons suffisamment d’expérience, pour apporter des solutions dès le lendemain » s’est targué le candidat à la mairie de Douala 5eme, Carlos NGOUALEM sur la chaîne verte.

Depuis le 25 janvier 2020, date du début de la campagne, Certains chefs de quartier et chefs de bloc de Douala soudoient les électeurs. Pour avoir une somme allant de 2000 FCFA à 5000 FCFA ; ces derniers doivent présenter les bulletins de tous les partis d’opposition, preuve qu’ils ont votés pour le RDPC (parti au pouvoirs depuis plus de 37 ans). Une stratégie que les parties d’opposition condamnent fermement. Dans un communiqué rendu public par le SDF : « La Coalition gagnante (Sdf, UDC, ANDP, PCRN et UPC dit des fidèles) condamne avec la dernière énergie ces manœuvres de fraude et actes d'intimidation qui rappellent la sombre histoire de la gestapo hitlérienne. La Coalition gagnante demande aux chefs de quartier et aux chefs de bloc de mettre un terme à ces pratiques illégales et pour ceux qui n'ont pas encore cédé, de ne point y participer au risque de perdre irréversiblement toute leur crédibilité auprès des populations qu'ils sont censés encadrer en toute impartialité. La Coalition gagnante appelle au demeurant les populations de Douala 2ème à ne point céder à la corruption programmée sur fond d'atteintes graves aux libertés fondamentales et à la démocratie. La Coalition gagnante tient à souligner qu'elle prendra ses responsabilités pour protéger le vote des électeurs à Douala 2ème et prend l'opinion nationale et internationale à témoin sur ce que le RDPC à Douala 2ème sera responsable d'éventuels troubles à l'ordre public que ces pratiques totalement illégales et anti-démocratiques pourraient engendrer. »

La BAF (brigade antifraude) vulgarisera peut-être ses actions afin de limiter la Fraude électorale au Cameroun.