Onglets principaux

Politique

Cameroun : Des militants FSCN favorables à l’exclusion de Yerima Dewa

Huit pères fondateurs du Front pour la Salut National du Cameroun (FSNC) demandent à Issa Tchiroma d’exclure Yerima Dewa du parti.
488 vues
08/05/2019 - 14:36
lucien embom
Journaliste

Il s’agit d’Ousmane Chehou, Bello Maigari, Mamoudou Kalfou, Halidou Moussa, Fadimatou Bello, Hassana Tchiroma, Aboubakary Bindoho et Kakalaye Badou. Hormis l’exclusion du Vice-président, ces militants de haut rang demandent également au Président National du Front pour la Salut National du Cameroun de virer le Secrétaire Général. En attendant la réaction d’Issa Tchiroma, le climat reste tendu au sein du FSNC.   

En février 2018, Issa Tchiroma Bakary a exclu deux proches collaborateurs de sa formation politique. La décision était tombée à l’issue d’une réunion. On se souvient que l’entre eux, en l’occurrence Hamadou Abbo s’est retrouvé à l’écart. Le sénateur a été écarté des rangs du FSNC, pour gestion peu orthodoxe des fonds alloués à l’aménagement de huit points d’eau potable dans le Nord Cameroun.

Le Front National pour le Salut du Cameroun adhère à l’idéologie du libéralisme démocratique. Il s’affirme comme un parti politique du centre. Ce parti modère les excès de la droite et de la gauche. Le FSNC se dit résolument attaché à la forme nationaliste de l’Etat, au respect des libertés sous toutes ses formes. Ses activités se déroulent dans le champ de la démocratie politique, économique et sociale.

Au Front pour le Salut National du Cameroun, la qualité de membre de parti se perd par démission, exclusion ou incompatibilité. La démission peut être rendue par écrit au bureau de l’organe dont dépend directement le membre démissionnaire. Elle peut résulter aussi de l’adhésion à une autre formation politique. L’incompatibilité résulte de l’adhésion en droit ou en fait, à un autre parti ou la poursuite des objectifs contraires aux intérêts du FSNC.

 

 

 

Étiquettes: