Onglets principaux

Politique

Cameroun : 10.000 fonctionnaires fictifs dénichés

Selon le Ministère des Finances (MINFI), 10.000 fonctionnaires fictifs ont été dénichés du fichier solde de la Fonction Publique.
881 vues
07/22/2019 - 14:02
lucien embom
Journaliste

C’est la résultante du Comptage Physique des Agents de l’Etat (COPPEL). Il a été lancé en avril 2018 sous la conduite du Ministre des Finances, Louis Paul Motaze. La prise est historique et a permis d’évacuer 10.000 fonctionnaires fictifs. Cela implique une économie de 30 milliards FCFA. Depuis de longues années, le phénomène de fonctionnaire fictif gangrène la Fonction Publique. Plusieurs thérapies ont été savamment appliquées. Le gouvernement camerounais a enrôlé le Système Informatique de Gestion Intégrés des Personnels de l’Etat et de la Solde (SIGIPES) pour assainir son fichier.  

Le SIGIPES s’intéresse à la préparation budget du personnel, l’état de consommation des crédits, la liquidation acte, la clôture mensuelle, la préparation du budget personnel, la validation trésor, la gestion des oppositions, l’enregistrement, la mise à jour du fichier, aux effectifs personnel, au nombre d’actes par poste, aux états de rappel, à l’attribution des privilèges, à la piste d’audit, aux profils et dossiers. Le Système Informatique de Gestion Intégrés des Personnels de l’Etat et de la Solde agit en réseau.

Son action se développe entre le Site Antilope au MINFI, le Site Central au MINFOPRA et les autres Sites fixés dans les différents ministériels. Malgré le travail abattu par l’Etat, les niches de fonctionnaires fictifs se sont multipliées au fil des années. En juillet 2018 dans sa deuxième phase, le tableau de chasse du COPPEL affichait près de 44.000 fonctionnaires présumés fictifs ou décédés. Leurs salaires étaient perçus par des tiers. Les virements bancaires ont été gelés. Chaque fonctionnaire se réclamant du fichier solde de l’Etat devait se présenter au guichet pour se faire identifier formellement.

  

  

Étiquettes: