Onglets principaux

Faits divers

Cameroun-Région de l’Ouest : Un élève de 16 ans exclut pour harcèlement sexuel

Le jeune élève en classe de ‘’from 2’’ au lycée Bilingue de Bangangté, se livrait à des attouchements sur ses camarades filles. Dénoncé par une victime, le bourreau a été mis hors état de nuire.
407 vues
01/24/2020 - 13:48
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Région de l’Ouest : Un élève de 16 ans exclut pour harcèlement sexuel

Les enseignants ne se sont pas les seuls responsables, des harcèlements sexuels en milieu scolaire. Au lycée bilingue de Bangangté (région de l’ouest département du Ndé), un élève de 16 ans harcelait sexuellement depuis longtemps ses camarades filles.  Le Nommé Junior a été dénoncé et chassé de l’établissement le 23 Janvier 2020. Il laissait balader ses mains dans la tenue de ses camarades, afin de bien caresser leurs parties intimes. Pour s’assurer que son acte reste impuni, il les menaçait de garder le silence : « Il envoyait ses mains dans nos habits. Quand on veut trahir, il promet nous poignarder avec le couteau », confie une victime.

Selon d’autre témoignage, les filles de sa classe n’étaient pas ses seules victimes. « Junior se baladait de temps en temps dans l’établissement, pour chercher les belles filles qu’il va toucher ».  Le proviseur du lycée a pris des mesures pour renforcer la discipline dans l’établissement.

En effet, cette découverte macabre, a encouragé l’administration de l’établissement à fouiller tour à tour les sacs des élèves. Constat fait, des bouteilles de whisky, des couteaux, et d’autres matériaux interdits ont été saisis. Le proviseur déplore l’état de délabrement avancé de l’établissement scolaire. Selon lui, le manque de clôture favorise la circulation des objets dangereux dans ce milieu scolaire : « chaque fois, des riverains, des délinquants, s’introduisent de manière frauduleuse au campus et commettent des agressions, des actes graves », indique Omer Destin TATCHOU, proviseur du lycée bilingue de Bangangté.

Des enquêtes continuent, dans le but de mettre la main sur tous les auteurs de défiance au lycée bilingue de Bangangté. Les multiples violences enregistrées en milieu scolaire mettent en péril la qualité des enseignements, et appellent les responsables à plus de rigueur.

Étiquettes: