Onglets principaux

Faits divers

Cameroun-Drame : La belle-mère d’un Ministre se pend

La nommée Mama Marie a été retrouvée morte le 12 février 2020 dans son domicile à l’Est.
295 vues
02/13/2020 - 10:22
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Drame : La belle-mère d’un Ministre se pend

Le 12 février 2020, une femme âgée a été retrouvée suspendue à une corde dans son domicile à Mindourou-Mboua, dans la région de l’Est Cameroun.

 Mama Marie, la très puissante tradi-praticienne, communément appelée « Ngang-Ngang, » manifestait des signes de faiblesse quelques jours avant. En effet, la défunte est une parenté de l’épouse de Ernest NGWABOUBOU, ex Ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique. Selon une source proche de la famille, « elle serait la grande sœur directe de la belle-mère de NGWABOUBOU. Quand il était au gouvernement, il venait souvent chez elle nuitamment, du fait qu’elle était une très puissante Ngang-Ngang ».

Au lieu du sinistre, les villageois déclaraient : « hier soir(le 11 février), il y a eu éclat de voix entre cette maman et sa fille. Dans la nuit qui a précédé sa mort, il y a eu des querelles et éclats de voix entre l’une des filles directes de la belle-famille ministérielle. La plus petite qui habite le même camp avec la défunte ». L’on s’interroge sur ce qui a pu bien pousser cette maman à se donner la mort de la sorte dans sa propre cabane à l’aide de son foulard.

Selon les mêmes sources, celle-ci a toujours menacé de se suicider chaque fois qu’elle se disputait avec sa fille. Cette dernière l’accusait d’être responsable de la sortie précoce dudit Ministre du Gouvernement.

Le matin du drame, les voisins ont constaté qu’elle n’a pas ouvert sa porte contrairement à ses habitudes. C’est ainsi qu’ils ont décidé de forcer la serrure et à leurs grande surprise, maman Marie NATEO était accroché sur le plafond à l’aide d’un foulard.

La réaction de l’ex membre du Gouvernement qui circule actuellement sur la toile précise que : « Ma belle-mère s’appelle Mboutou Julienne, et jouit de sa retraite paisible à Yaoundé, après avoir servi à la SCT et à la Chambre d’agriculture. Certes la défunte et elle sont des parentés»

Albert Camus affirme que : « Les gens croient toujours qu'on se suicide pour une raison. Mais on peut très bien se suicider pour deux raisons », toutefois, se suicider c’est affirmer sa faiblesse à vaincre les difficultés de la vie.

Étiquettes: