Onglets principaux

Economie

Cameroun- Economie : L’encours de la dette publique représente 37,4% du PIB en 2019

8 384 milliards de FCFA, tel est le montant global de l’encours de la dette publique Camerounaise, au 31 décembre 2019.
446 vues
01/28/2020 - 15:05
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur en chef
Cameroun- Economie : L’encours de la dette publique représente 37,4% du PIB  en 2019

Tout le monde semble désormais fixé au sujet de l’encours de la dette publique et à garantie publique (ensemble des dettes contractées par l’État, entreprises et autres établissements publics) de l’Etat du Cameroun au 31 Décembre 2019. En effet, selon le Directeur Général de la Coopération et de l’Intégration au Ministère de l’Économie, Charles Assamba Ongodo, le volume global de cette dette plafonne les 8 384 milliards de FCFA. L’annonce a été faite le 21 Janvier 2020, au cours de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du ministère de l’Économie.

Pourtant en fin Avril 2019, le montant de cette dette était de 7 557 milliards de FCFA. En seulement huit mois, elle a progressé de 827 milliards de FCFA, pour atteindre le montant connu aujourd’hui de 8 384 milliards de FCFA. Ce qui représente selon les propos du Directeur Général de la Coopération et de l’Intégration au Ministère de l’Economie, 37,4% du PIB du pays.

Entre autres raisons pour expliquer cette progression, l’accélération des décaissements des financements extérieurs, au cours du 2e semestre 2019. Dans le même registre, cette augmentation s’expliquerait aussi par la révision à la hausse de l’enveloppe des financements à mobiliser sur le marché monétaire (BEAC), à partir de juin 2019. Celle-ci est en effet passée de 260 à 350 milliards de FCFA, à la faveur du correctif budgétaire décidé par le chef de l’État le 29 mai 2019.

Pour autant, la situation de la dette du Cameroun évaluée à 37,4% de son PIB n’est pas vraiment à plaindre, selon les critères de convergence en vigueur dans la zone CEMAC, lesquels établissent le plafond de l’endettement public à 70% du PIB. Pourtant, pour le FMI, il faut s’en méfier. La situation du Cameroun n’est pas honorable. Il est d’ailleurs considéré par l’institution de Washington comme un pays « à risque de surendettement élevé ». Une situation qui trouve justification par « le dépassement depuis l’année 2018, des deux ratios de liquidité que sont le ratio service de la dette sur recettes d’exportations, d’une part, et le ratio service de la dette sur recettes publiques, d’autre part. Ce qui indique qu’à partir de 2018, et jusqu’en 2026, le Trésor public rencontrera d’énormes difficultés pour honorer ses engagements, notamment le règlement du service de la dette à bonne date », explique le Ministre Camerounais des Finances, Louis Paul Motaze face aux parlementaires le 8 juillet 2019.

L’horizon pour les finances publiques Camerounaises est donc loin de s’éclaircir de sitôt.

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Gouvernance-Publique-Difficult%C3%A9s-annonc%C3%A9es-pour-l-Etat-%C3%A0-r%C3%A9gler-sa-dette

https://237cameroun.online/fr/economie/cameroun-hausse-du-budget-de-l%E2%80%99etat-ce-qui-va-changer

 

 

Étiquettes: