Onglets principaux

Culture & Art

"OFFICIALISE" – MiNk’s toujours constant !

"Officialisé", le nouveau single de MiNk’s est dans les bacs depuis le Vendredi 13 Septembre 2019. Un "bébé" né de la triple collaboration des maisons Ach4Life, Empire Company et Universal Music Africa (UMA). Un titre qui semble définitivement consacrer l’artiste en tant que l’un des plus constants...
1,310 vues
09/24/2019 - 21:10
Christine MBENGONO
Redactrice
Minks-artiste-cammeroun.jpg

"Officialisé", le nouveau single de MiNk’s est dans les bacs depuis le Vendredi 13 Septembre 2019. Un "bébé" né de la triple collaboration des maisons Ach4Life, Empire Company et Universal Music Africa (UMA). Un single qui semble définitivement consacrer l’artiste en tant que l’un des plus constants de la sphère musicale urbaine du Cameroun. Nul doute que la "hype" autour de ce single se déploiera progressivement - déjà depuis l’annonce de sa sortie sur les réseaux sociaux jusqu’au dernier jeu concours lancé sur la page de l’artiste - et ce, quand on connait particulièrement la force de frappe des 3 maisons qui soutiennent le projet ainsi que la popularité et le capital sympathie de l’auteur (MiNk’s).

Cependant, avant tout le battage médiatique à venir, l’on ne pourrait s’empêcher de se poser moult questions parmi lesquelles les plus importantes : Ce titre va-t-il autant cartonner que les précédents "Le gars-là est laid" ou "ça va te tuer", le feat avec Dj Kenny ? En d’autres termes, serait-il possible de prédire que cette chanson sera un tube ou plutôt un flop !?

Ce décryptage de 3 éléments clés de la réussite d’une chanson, vous donnera assez de substances pour répondre à cette dernière.

1- Le choix des paroles

A l’écoute des premières paroles de "Officialisé", l’on pourrait se perdre dans une histoire de couple qui finira peut-être mal mais, le pré-refrain et le refrain de ce storytelling recadrent aussitôt l’auditeur et le message s’imprègne facilement dans la mémoire. Le gimmick "Les gens vont encore dire que jeee" bien entendu, ne manque pas à l’appel.

En général quand un mélomane ne comprend pas les paroles d’une chanson dans les couplets, c’est dans le refrain que l’artiste essaie de se rattraper. Raison pour laquelle un refrain court, explicite et facile à retenir est bien plus efficace qu’un refrain long ; surtout quand on fait de l’AfroTrap. Ici par exemple, juste 2 phrases :

"Mon bébé t’es officialisé (ooooh yeah)

Tu es officialisée (ooooh yeah)"

Bis

Très peu de mots en tout, mais bien articulés et un message compris aussitôt ; ce qui permet de se concentrer sur le beat et apprécier la mélodie.

2- Une mélodie bien travaillée

Rappelons que les 3 éléments sus-décryptés ne sont pas des conditions sine qua non de réussite d’une chanson. Bien sûr il faut également compter sur plusieurs autres éléments tels qu’une bonne communication et, - comme tout Art, la Musique étant soumise à la subjectivité des mélomanes - la participation massive de ces derniers (relais sur les Réseaux sociaux et autres plateformes d’échange, participations aux spectacles etc.) s’est avérée être en conséquence, importante dans cette démarche.

Cependant, bien ficelés, ils concourent au succès d’un morceau et, un air bien travaillé constituerait dans ce cas l’un des ingrédients clés dans l’apothéose d’un son.

Le beat (même s’il s’agit d’un slow), doit être puissant et bien "masterisé".

Les instruments utilisés doivent être facilement reconnaissables, familiers, pour ne pas fatiguer l’esprit de l’auditeur qui risque être égaré entre, chercher à comprendre le rôle de X ou Y instrument et jouir du reste du son. Dans cette chanson, combien d’autres instruments reconnaissez-vous facilement en dehors de la guitare ? (Dites-le nous en commentaire)

La mélodie quant à elle dans son ensemble doit être assez "catchy" (entrainante) pour que même en "instru", l’auditeur soit capable de reconnaitre la chanson dès les premières secondes. Alors, est-ce le cas avec "Officialisé" ? Just listen to the the song and tell us about it.

3- La durée de la chanson

3:36.

La chanson est relativement courte et c’est à la 48ème seconde que commence le refrain. Moins d’une minute pour amener directement le mélomane dans le vif du sujet. L’effet est d’autant plus percutant que le refrain sera ainsi repris 3 fois le long du morceau.

Des paroles courtes, un refrain court, le tout pour une chanson courte.

Depuis pratiquement 37 ans, plus une chanson est courte (moins de 5 minutes), plus elle marche. Ce n’est bien évidemment pas un théorème mathématique vérifiable à 100% mais, c’est un fait qu’on ne saurait nier plus longtemps et qui se confirme aisément.

Tenez par exemple, un jeune homme va en club le soir, il cible une jolie demoiselle "bling bling" (même si tout ce qui brille n’est pas de l’or), il colle la petite et la met dans sa sauce. Même si cette dernière dira qu’elle n’est pas son bonbon, elle va tout de même caler et plus tard voudra être officialisée par son "bébé".

"Officialisé" c’est donc 3:36 pour officiellement marquer les esprits et un fort potentiel pour devenir un tube !

Quoi qu’il en soit, une chose est certaine c’est que, MiNk’s est constant. Alors, Hit ou flop seul le juge suprême (le Public) nous dira vraiment ce qu’il en est et… même si cette chanson n’est pas une étoile au firmament, est-ce bien grave ?!

Au fait dans le clip vidéo (belle réalisation de NS PICTURES), 1:38, qui a remarqué le vendeur d’arachides VIP ?

Ecoute, Like et Partage.

 

 

©Christine MBENGONO