Onglets principaux

Culture & Art

Cameroun- Culture : le peuple SODIKO mis à l’épreuve des préparatifs du Festival Botina /JDC 2020

C’est le constat fait par les hommes et femmes de médias, invités par sa Majesté ESSOMBEY NDAMBEY, du Ier au 02 Novembre 2019, à une visite guidée de ce grand peuple sawa.
2,859 vues
11/04/2019 - 13:41
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur en chef
Cameroun- Culture : le peuple SODIKO mis à l’épreuve des préparatifs du Festival Botina /JDC 2020

 La perspective de la célébration de la 60ieme édition du festival BOTINA/ JDC, a servi de prétexte aux hommes et femmes de médias spécialisés dans la culture, de se rendre au Canton SODIKO dans l'arrondissement de Douala 4.  Sur invitation de sa majesté ESSOMBEY NDAMBEY NESS Ruben, il a été question pour ces journalistes culturels, massivement représentés, de s'imprégner de l'état d'avancement des préparatifs de ce grand rendez-vous culturel du peuple le plus ancien de la province céleste Ngombolo (Actuel Bonaberi), prévu pour se tenir en 2020. C’était du Ier au 02 Novembre 2019 dans la ville de Douala.   

Sorte de visite touristique qui aura permis de voir le comité directeur à l’œuvre, départagé entre la sensibilisation, la recherche des partenariats avec des multinationales, annonceurs, sponsors et autres mécènes pour soutenir l’événement, et la délimitation des espaces de la foire, du campement et des différents sites. Preuves évidentes de la grande effervescence qui se vivra en ces lieux au cours des semaines à venir.

Dans cahier de charges de ce comité, également figure en bonne place, le point sur les innovations. Pour cela, l’édition 2020 en connaitra pas mal,  à en croire la princesse Lucio ESSOMBEY qui, lors de sa prise de parole, disait la suivante : « La première est la désignation d'un comité d'organisation qui était jusqu'ici piloté par le roi, la construction d'un campement BOTINA qui sera la reconstruction en matériaux locaux  d'un village de l'époque avec tout ce que cela comporte, l'adoption d'un pagne du festival, la composition d'un hymne et la mise en place d'un carnaval qui ira de la place des cinquantaines de SODIKO urbain à la chefferie de SODIKO rural ».  

 Cette triennale patrimoniale, foraine, culturelle et économique tire ses origines des festivités marquant les réjouissances populaires, suite à l'arrêt de la cour suprême du Cameroun du 25 Mars 1959 qui confirme définitivement la primauté de l'installation des sodikos du côté droit de la rive du Wouri, ainsi que son droit de propriété sur les sites terrestres actuels. Cet événement qui se célèbre à travers chants, danses et rites coutumiers a connu des aménagements majeurs depuis l'intronisation en 2004 du roi, sa majesté ESSOMBEY NDAMBEY NESS Ruben qui l'a ouvert aux autres peuples, d'où l'ajout du cycle JDC entendu comme journée des communautés à l'appellation initiale du festival.

 Une initiative très bien reçue par l'ensemble de la communauté nationale et internationale, raison pour laquelle, le monarque SODIKO qualifie ce festival de « Respiration culturelle au cœur de Douala capitale économique du Cameroun ». Le rendez-vous est donc pris du 21 au 28 Mars 2020 pour vivre les journées traditionnelles, culturelles et économiques du plus ancien royaume de Douala 4.

Thierry EDZEGUE, envoyé spécial à Sodiko

Étiquettes: