Onglets principaux

Actualités

Cameroun - Recrutement de 2000 enseignants du supérieur: Les grévistes retrouvent le sourire

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques FAME NDONGO, a effectué une descente sur le lieu de manifestation le 9 Janvier 2020. Il ainsi apaisé la colère des enseignants recalés, en promettant qu’ils seront recrutés dans la deuxième vague de l’opération lancée en Décembre 2019.
495 vues
01/10/2020 - 15:57
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun - Recrutement de 2000 enseignants du supérieur: Les grévistes retrouvent le sourire

Les enseignants recalés lors de la première vague de l’opération de recrutement de 2000 titulaires du doctorat ou du PhD, ont levé le camp le 9 janvier 2020. Leur doléance a été entendue par le gouvernement camerounais. Après environ un mois de sit-in dans la cour intérieure du Ministère de l’Enseignement Supérieur (MINSUP) les grévistes ont désormais une raison de regagner leur domicile : « Dès aujourd’hui, (9 Janvier 2020), nous allons lever le camp, progressivement pour ceux qui sont à Bamenda, Buea, Maroua et Ngaoundéré et complètement, nous aurons vidé le camp demain matin (10 Janvier 2020) », a déclaré la porte-parole des grévistes, Docteur Brigitte MVOUMOU LEKANE.

La mise en place d’une vague de recrutement dans le cadre des remplacements numériques dans les huit universités d’Etat est l’une des mesures mises en place par le gouvernement pour répondre aux doléances des grévistes. « Le ministre nous a fait les promesses qu’il va discuter avec les recteurs pour voir comment on doit recruter une bonne partie d’enseignants parmi nous. Dans le cadre de la deuxième vague du recrutement spécial de 500 enseignants pour l’année 2020, il nous a été demandé de postuler dès ce mois de Janvier », se réjouit un gréviste.

Le Ministre de l’Enseignement supérieur a d’ailleurs reconnu quelques erreurs dans la publication de la liste qui a motivé la grève des enseignants recalés : « l’erreur est humaine. J’ai demandé aux recteurs des universités de corriger ces erreurs dans l’urgence parce que le chef de l’Etat nous demande l’excellence académique, la rigueur méthodologie et l’objectivité scientifique », a déclaré le Ministre de l’Enseignement supérieur, le professeur Jacques FAME NDONDO.

Une nouvelle qui a éblouie le cœur de ces enseignants. « Notre ministre de tutelle a su trouver le bon compromis pour résoudre notre problème », ajoute l’enseignante, qui a tenté en décembre dernier, de mettre un terme à ses jours.

Toutefois, le Ministre précise que, ces recrutements se feront dans le respect des normes.

Rassemblé devant le Ministère des Enseignements Supérieurs depuis le 14 Décembre 2019, les enseignants Docteurs grevaient pour exprimer leur mécontentement suites aux irrégularités dans la première phase (1237 enseignants) du recrutement spécial. Ils rentrent heureux, car ces nuits passées dans le froid et l’amertume, a porté ses fruits.

Étiquettes: