Onglets principaux

Actualités

Cameroun-Crise Anglophone : 100 camions de denrées pour les déplacés internes

Ce don spécial du couple présidentiel Paul et Chantal BIYA, est accordé à l’occasion des fêtes de fin d’année et de Nouvel an.  Au cours du point de presse donné à cet effet le 28 Décembre 2019 par Le Ministre de L’Administration Territoriale Paul ATANGA NJI, des précisions ont été faites sur le...
520 vues
12/30/2019 - 17:14
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Crise Anglophone : 100 camions de denrées pour les déplacés internes

Le couple Présidentiel Paul et Chantal BIYA vient de faire un don spécial aux déplacés internes de la crise anglophone, pour les fêtes de fin d’année et de Nouvel. Distinctement 100 camions, contenant entre autre matériel de couchage, denrées alimentaires et kits sanitaires, sont arrivés le 30 Décembre 2019 à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest. La distribution de ces cadeaux se fera dans la transparence, a indiqué le Ministre de l’Administration Territoriale (MINAT) : « Il y’a trois départs. 40 camions au départ de Yaoundé, 35 au départ de Douala, et le reste au départ de Bafoussam. Les bénéficiaires les recevront publiquement car nous voulons agir dans la transparence », a précisé Paul ATANGA NJI le 28 Décembre 2019.

 A l’occasion de ce geste Présidentiel, le MINAT a dressé le bilan humanitaire dans les régions en crise depuis plus de 3 ans. Il a aussi tenu à rappeler qu’il n’y a pas de crise humanitaire au Cameroun et que ceux qui établissent des tels bilans, ont pour objectif de porter atteinte à la paix et à la stabilité du pays« J’ai insisté qu’il n’y a pas de crise humanitaire au Cameroun. Et que sur les 152 000 déplacés internes à ce jour, le gouvernement s’est occupé de plus de 160 000 déplacés internes. Donc nous sommes allés au-delà. Pour prouver que la situation est revenue à la normale, il y’a déjà plus de 5 000 familles qui sont rentrées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les partenaires doivent donner la bonne information. Nous ne gagnons rien en disant qu’il y’a 600 000 déplacés internes alors qu’il y’en a que 152 000. Nous sommes sur le terrain et nous avons la bonne information », poursuit-il.

Le gouvernement a mis sur place plusieurs mécanismes de gestion de ladite crise et il est essentiellement regardant sur les activités humanitaires. Paul ATANGA NJI réitère que Le cadre mis sur pied permet à tout le monde de travailler. Ceci dans l’objectif principal de prêter main forte aux personnes en détresse depuis le début de la crise. Le MINAT insiste sur l’aspect développement et réinsertion sociale de ces déplacés. « Le chef d’Etat est déjà sur le deuxième volet, qui est le développement. Nous allons les permettre de s’auto gérer et c’est la deuxième phase du plan d’assistance humanitaire d’urgence ». Le Ministre informe les uns et les autres que la situation est déjà rentrée dans l’ordre « faites un tour dans l’une de ces régions. J’ai passé quelques jours à Bamenda et je constate qu’il y’a plus rien à craindre. La situation est entrain de rentrer dans l’ordre ».

Si plusieurs autres situations ont par le passé été gérées, le cas de la crise anglophone ne dépassera certainement pas le gouvernement « Depuis 1982 et peut-être avant, le Cameroun est reconnu par les instances internationales pour son professionnalisme et son efficacité en matière de gestion des réfugiés. Le Cameroun a accueilli plus d’un million de réfugiés en 30 ans », tout compte fait, « il y’a pas de crise humanitaire au Cameroun » conclut Paul ATANGA NJI.

 

 

 

Étiquettes: