Onglets principaux

Politique

Cameroun- Sécurité : Motchéboum ouvre une école d’aguerrissement

Le Ministre de la Défense, Joseph BETI ASSOMO a procédé à l’inauguration du centre d’entrainement et d’aguerrissement (CAEF) le 23 Août dernier.
703 vues
08/26/2019 - 12:57
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Sécurité : Motchéboum ouvre une école d’aguerrissement

Construit sur une superficie totale de 123 hectares gracieusement offerts par les riverains, avec une forêt dense d’accès difficile, la mangrove, et des airs propices pour le bivouac. Les travaux débutés en 2014, se sont achevés en 2018. Il compte un bloc administratif, des salles de cours, une infirmerie, des airs de jeu, des espaces de stationnement et un site dédié à un hélicoptère, « le Centre d’Entrainement d’Aguerrissement vise à parfaire la formation du soldat et à préparer les unités appelées à effectuer des missions de courte durée à l’instar des contrôles des frontières en zone forestière ou d’apprentissage du commandement dans les conditions extrêmes », indique le Lieutenant-Colonel Isiakou, commandant du centre de Motchéboum. En bravant la forte pluie qui est tombée toute la journée du 23 Août dernier, les hommes du Lieutenant-colonel Isiakou, commandant dudit centre ont démontré par-là, leur capacité à surmonter les obstacles en zone forestière.

Selon le Ministre de la Défense, le CEAF a pour finalité : « De renforcer les capacités de nos forces de défense à travers leur préparation opérationnelle et l’amélioration des conditions de vie et de travail des personnels militaires. Bien plus, il va permettre aux hommes, d’avoir les aptitudes à pouvoir faire face aux menaces spécifiques en zone forestière. Car, l’entrainement des hommes demeure la priorité majeure du haut commandement. Car il est bien dans le jargon, la sueur épargne le sang !»

 Il s’agit donc d’optimiser les forces de défense à acquérir les capacités d’adaptation à la rudesse des opérations en zone de forêt. Il est doté de tous les équipements nécessaires pour assurer une formation adéquate, répondant au souci premier du chef suprême des forces armées, celui de performer chaque jour d’avantage, le professionnalisme de l’armée camerounaise.

Dans les registres des annonces, ajoute Joseph BETI ASSOMO : « Les populations de la région doivent être rassurées que le centre d’instruction des forces armées nationales de Lomié provisoirement délocalisé et installé à Koutaba, va rejoindre son site selon un calendrier méthodiquement mesuré. Car, il ne s’agit pas d’aller construire un bivouac, mais un centre répondant à toutes les normes reconnues en la matière »

Mais bien avant cette annonce, il a été rendu un hommage digne de son rang, au tout premier ministre de la Défense, le ministre Jean Baptiste MABAYA de regretté mémoire, digne fils de la localité. Dans la foulée, les fils et filles de la région ont exprimé leur gratitude au chef de l’Etat pour ce geste, et surtout la forte complicité qui existe entre les populations et leur armée. Joseph Le, élite de la région, l’honorable Jean Joachin EKANGA ou encore Gisèle MPANS, le Maire de Doumé, ont dit merci au chef de l’Etat, avec des mots qui viennent du fond du cœur pour cette relation qui lie le chef suprême des armées à la région de l’Est. Après la coupure du ruban et la visite guidée du bloc administratif, une petite séance de travail qui a vu la participation des officiers généraux, du gouverneur de la région de l’Est et tout son état-major, ainsi qu’une forte mobilisation de la section RDPC du haut-Nyong nord dans toute sa grandeur s’en est suivie. 

 

Martin Crépin NTSANA MEKOK, à Motchéboum (Région de l’Est)

Étiquettes: