Onglets principaux

Culture & Art

Cameroun- Artisanat : L’appel du destin

Jeune et facile au contact, Perle Nègre, artisan Camerounais arpente depuis plus d’une décennie, les sentiers d’un secteur encore embryonnaire, sans encadrement formel, en réponse à son destin qui l’y prédestinait déjà.
298 vues
10/08/2019 - 18:20
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Artisanat : L’appel du destin

Il se voyait bien footballeur professionnel aujourd’hui, pourtant le destin fera finalement de lui un brillant artiste. Sans qu’il ne sache où est réellement venu le déclic, il se laissera entrainer dans la mouvance artistique, qui en réalité se trouvera plus tard, être une passion longtemps nourrie en cachette. « J’étais parti pour être un footballeur, mais je ne savais pas que l’artiste sommeillait en moi. Ce d’autant plus que dans a famille il y a beaucoup d’artistes. Je me suis laissé entrainer et aujourd’hui je ne le regrette pas. » affirme perle nègre de son appellation d’artiste.

Sensible à la nature, en osmose avec ses valeurs ancestrales, il trouvera son chemin dans l’artisanat. Secteur d’activité où Kevin Tobie NDZIE de son vrai nom, compte bien marquer l’histoire par-delà les problématiques contemporaines qui passent, en faisant du bijou Africain sa spécialité. L’art de la transformation c’est son génie, et la grammaire de ses narrations artistiques quotidiennes, le creuset d’une société Camerounaise portée vers l’espérance d’un demain meilleur. « Je travailles avec tout ce que je vois. Tout ce qui peut être considéré comme notre environnement, notre quotidien. Par exemple, je fais des créations à partir des palmistes, des os de bœuf entre autres. »

Installé du côté de Douala, Capitale économique du Cameroun, Perle Nègre sait combien rudes demeurent les combats à mener pour un secteur encore mal compris et surtout peu valorisé par les pouvoirs en place. « Notre secteur d’activités est riches et cette richesse ne peut valablement s’exprimer que si les pouvoirs publics nous accompagnent véritablement en terme d’organisation et de développement de l’artisanat », regrette t’il.

Désormais sur ses frêles épaules, le poids d’une réussite incontestable, qui se construit pas après pas, dans les méandres d’une vie âpre qui ne semble laisser place pour la sublimation. Sa décennie d’expérience, et sa combativité, sont autant d’atouts qui l’aident à façonner son monde à lui, au sein duquel, il se donne librement le choix de poser ses rêves pour un avenir proche. « Je compte bientôt ouvrir ma propre galerie du côté de Douala, avec un point d’honneur sur la formation des plus jeunes, et surtout inciter à la vocation de ce métier qui reste noble et grand dans notre société », conclut-il.

En attendant, Perle Nègre et ses pairs continuent de sublimer par leur génie, une génération de Camerounais encore très peu sensible à ce nouveau monde, fait d’inventivité et de créativité.

 

 

Étiquettes: