Onglets principaux

Société

CAMEROUN-REGION DE L’EST : « Réduction drastique » des postes de contrôle, la mesure qui divise

Dans un communiqué rendu public le 03 juin 2019, le Gouverneur Grégoire MVONGO instruit une réduction drastique des postes de contrôle dans la Région de l’Est Cameroun. Les camionneurs et usagers exultent mais s’inquiètent de l’impact de ladite mesure.
965 vues
06/10/2019 - 10:54
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
CAMEROUN-REGION DE L’EST : « Réduction drastique » des postes de contrôle, la mesure qui divise

La mesure instruite par le Gouverneur de la Région de l’Est le 30 juin dernier relative à la « réduction drastique » des postes de contrôle est diversement appréciée. « Il y avait déjà au moins 08 postes de contrôle entre Bertoua et Abong-Mbang ! 02 postes de Douane, 02 postes de police, 02 postes de gendarmerie, deux postes des eaux et forêt et deux postes communes ! Et leur objectif n’était pas le contrôle, mais le racket des sous des transporteurs en transit. Vraiment il était temps » confiera un transporteur. Pour d’autres, la mesure de Grégoire MVONGO est une dangereuse entorse au maintien de la sécurité dans la Région : « Le contexte sécuritaire dans notre Région et dans les pays voisins incite à plus de vigilance. Une telle mesure selon moi ne peut que fragiliser le dispositif déjà très poreux » dira Nathan A. usager. « Ne vous fiez pas aux 500 FCFA que vous donnez aux gendarmes, mais le trafic et l’insécurité que cela peut engendrer » lancera Martin ZOA. Pour Yves Arnaud : « Les contrôles routiers en eux même ne posent pas problème. Bien au contraire. C’est la mentalité qui va avec … suivez mon regard… qui est à combattre ».

 

Le nombre pléthorique des postes de contrôle ainsi que la corruption et le « taxage » qui ont pris d’assaut le corridor Douala-Ndjamena sont en effet la raison de cette décision de Grégoire MVONGO. Des sources indiquent que les camionneurs ne déboursent pas moins de 200.000 FCFA par voyage pour pouvoir rallier Douala. Une somme considérable, mais nécessaire, pour « se débarrasser » explique un camionneur, des milles et un agents de contrôle postés le long de ce corridor, plus intéressés, ajoutera-t-il, par ces 1000, 2000 ou 3000 FCFA que par la vérification du contenu des véhicules et marchandises. Une situation malheureuse qui a régulièrement conduit à un retard considérable dans l’acheminement des marchandises, avec l’énorme manque à gagner que cela cause chez les grossistes. La réduction des postes de contrôle est une mesure qui a tout de même le mérite d’avoir remis sur la table, l’épineux problème de la corruption et du taxage sur les axes routiers de la Région.

 

Il faut dire que si la mesure est prescrite aujourd’hui, il y a plusieurs années déjà que les usagers et camionneurs tiraient la sonnette d’alarme. Au fil des années les postes de contrôle se sont multipliés de façon exponentielle, pour le plus grand bonheur des populations et de leurs bien quelques fois, davantage cependant, pour des agents de contrôle véreux. Un billet de 1000 ou de 2000 très discrètement introduit dans le dossier à présenter, et vous voilà dans les bonnes grâces des agents de contrôle. Précarité ou gourmandise, chacun y va de sa propre lecture. Les voix semblent cependant concordantes : le ver est dans le fruit. Les camionneurs attendent dès lors impatiemment, la mise en application par les Préfets des quatre départements que compte la Région, de cette mesure qui semble tout de même être de bonne augure.

 

Située dans le Sud-Est du pays, la Région de l’Est a une superficie d’environ 109.002 km2. Elle est délimitée au Nord par la Région de l’Adamaoua, au Sud par le Congo, à l’Ouest par les Régions du Sud et du Centre et à l’Est par la République Centrafricaine. Une situation géographique qui fait d’elle une importante zone de transit des personnes et des marchandises. L’Institut National de la Statistique dans son Annuaire Statistique de 2015 présente une évolution du trafic moyen journalier dans la Région de 417 en 2007, 165 en 2008 ; 155 en 2009, 201 en 2010 et 241 en 2013.

 

 

 

 

LIRE AUSSI :                                    

http://www.stat.cm/downloads/2016/annuaire2016/CHAPITRE_%2020_TRANSPORT.pdf

https://www.investiraucameroun.com/transport/2011-3723-corridor-douala-ndjamena-trois-points-de-controle-institues

Nike Sportswear

Étiquettes: