Onglets principaux

Société

Cameroun-Un étudiant un ordinateur : Ce projet du chef de l’Etat qui ne valait peut-être pas la peine

En décidant en juillet 2016 d’offrir 500 000 ordinateurs aux étudiants camerounais, le président Paul BIYA ambitionnait entre autre la généralisation de l’usage des TIC par les jeunes et leur familiarisation au monde du cloud.
1,274 vues
01/13/2020 - 16:21
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Un étudiant un ordinateur : Ce projet du chef de l’Etat qui ne valait peut-être pas la peine.

Au regard de l’actualité courante, rien a priori, ne faisait obligation au Chef de l’Etat de prendre cette décision historique en faveur de la Jeunesse, un étudiant un ordinateur. Le Président Paul BIYA voulait faciliter l’éducation aux étudiants en en les connectant au monde numérique. « C'est la jeunesse universitaire camerounaise qui va bâtir le Cameroun de demain. Et pour cela, il faut être compétent au niveau du numérique universitaire. Raison pour laquelle, le chef de l'Etat a décidé d'offrir gracieusement 500 000 ordinateurs aux étudiants inscrits dans les universités publiques et privées du Cameroun » l’avait réitéré le MINESUP

De 2017 à 2020, nombre d’entre eux n’ont plus leur présent, à cause de la qualité du produit.  « Je n’ai plus mon ordinateur il y’a de cela plus d’un. Après environ deux mois de son utilisation, la batterie a lâché et j’ai laissé chez un réparateur », témoigne un étudiant de l’université de Yaoundé 2 SOA. Pourtant certains n’en n’ont même eu l’occasion de le garder pendant une semaine. « Le mien était éteint quand je l’ai eu. Les techniciens ont activé la batterie et quelques jours après tout a lâché. J’ai laissé tomber », affirme une autre bénéficiaire. Le problème matériel a été la difficulté de nombreux jeunes.

L’aspect logiciel n’est pas à négliger. La mémoire d’environ 30 Giga limite la sauvegarde de certaines données. Cette faible capacité n’est rien comparée au Tera que devait posséder chaque étudiant dans le cloud. Un intégrateur de solutions digitales affirme que : « chaque étudiant devait avoir un compte Microsoft office 365, qui possède toutes les solutions Microsoft office avec licence, et donner accès à un Tera de mémoire de sauvegarde. Ce qui n’a pas été fait ». Les étudiant avaient encore besoin de plus d’orientation à ce sujet.

Les 500 000 Paul Biya High Education, connu sur le nom de PB-hev, ont couté 75 Milliard de FCFA, selon le Ministre l’Enseignement supérieur (MINESUP), le professeur Jacques FAME NDONGO. Ce qui laisse  entendre qu’un ordinateur a couté environ 150 000 FCFA. Le Gouvernement camerounais s’était allié les services d’un partenaire technique en la personne de l’entreprise chinoise Sichuan Telecom Construction Engineering Company, sur financement d’Exim Bank. Etant donné qu’il faut battre le fer quand il est encore chaud, ces ordinateurs peuvent de nouveau être réceptionné et réparé.

En ce qui est du problème logiciel, il existe au Cameroun des fournisseurs capables de faire passer ces machines de 32 Giga de mémoire interne à plus d’un Tera d’espace de stockage.  

Étiquettes: