Onglets principaux

Société

Cameroun : Le Pére Lado fustige le concept d’autochtonie

Dans une sortie effectuée le 05 janvier 2019, l’homme de Dieu estime que le concept d’autochtonie incarne la misère spirituelle.
484 vues
01/08/2020 - 10:34
lucien embom
Journaliste

Pour le Père Ludovic Lado, le concept d’autochtonie n’est pas chrétien. Alors que le Cameroun entre dans l’année 2020 couvert de la lèpre de l’autochtonie, la Parole de Dieu de l’Epiphanie fait plutôt exploser les frontières pour célébrer l’unité spirituelle de toute l’humanité. « D’abord inscrit dans la Constitution de 1996, le concept d’autochtonie qui vient de faire son entrée dans le code de la décentralisation récemment adopté par le RDPC incarne désormais la misère spirituelle du régime Biya, » lance le prêtre jésuite.

Ludovic Lado précise que les chrétiens doivent se souvenir que les mages n’étaient pas autochtones. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’Orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » (Evangile/Epiphanie). Ils sont venus d’Orient pour se prosterner devant ce « roi des Juifs » qui va bientôt refuser d’être enfermé dans sa judaïté pour s’ouvrir à l’humanité et partager avec elle sa richesse, celle de l’amour sans frontières.

De l’avis de Lado, l’épiphanie c’est justement la manifestation du Christ à tout l’univers et tout être humain. « Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus » (Deuxième Lecture/Epiphanie). Jésus Christ bien que de souche juive, ne vient pas s’imposer mais pour inviter chaque culture à sortir d’elle-même, à transcender ses limites pour le grand festin du donner et du recevoir qui opérera la réconciliation spirituelle de l’humanité.

La preuve est que les rois-mages ne viennent pas les mains vides : « Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » (Evangile).

L’apôtre Lado soutient que quand on ouvre son cœur à la richesse de l’autre, on s’enrichit et devient plus radieux parce que la lumière de l’autre vient s’ajouter à la nôtre et l’intensifie. « Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations. » (Première Lecture/Epiphanie). La lumière du Christ ne vient pas éteindre celle des autres cultures, mais l’intensifier et rendre toute l’humanité plus radieuse. Tandis que l’autochtonie enferme et appauvrit, l’épiphanie ouvre et enrichit.

 

 

Étiquettes: