Onglets principaux

Société

Cameroun- trafic d’ossements humains : Trois personnes prises en flagrant de délit à Yaoundé

Hamidou KAKA, Madji BOUCAR et Abdoul MOUMI ont été interpellés par les éléments de la police judiciaire à Yaoundé, le 26 Décembre dernier pour trafic d’os humains.
822 vues
01/04/2020 - 11:34
Zenani Kanga
Stagiaire
Cameroun- trafic d’ossements humains : Trois personnes prises en flagrant de délit à Yaoundé

Les trafiquants d’ossements humains arrêtés en possession de quatorze os d’êtres humains. C’est au quartier Omnisports à Yaoundé que Hamidou KAKA (59 ans), Madji BOUCAR (40 ans) et Abdoul MOUMI (39 ans) ont été appréhendés par les forces de l’ordre alors qu’ils essayaient d’écouler leurs marchandises, ils ont été pris en flagrant délit. D’après le chef des services d’intervention et de recherches, C D. BABANGUIDA Ahmadou avaient en leurs possessions : 05 fémurs adultes, 06 tibias adultes et adolescents, 02 radius adultes, 01 Cocyte adolescent. Un butin estime plusieurs milliards de FCFA. Depuis un certain temps les ossements humains, issus de ces tombes profanées, sont vendus à travers le Cameroun par des trafiquants et face à la recrudescence de ce phénomène, de nombreuses familles aussitôt après l’enterrement gardent pendant des semaines leurs tombes, une façon de veiller à ce que personne ne vienne voler la dépouille.

Selon certaines informations ce ne serait pas la première fois qu’ils se livrent à la vente illicite des os humains. De même, ce n’est pas la première fois qu’une telle activité est interceptée par les forces de l’ordre au Cameroun. Plus que jamais donc, les autorités administratives et les forces de maintien de l’ordre ont du grain à moudre afin de réduire à néant ce phénomène dangereux. Très souvent, la police n’écarte pas la piste d’un réseau, qui ont décidé de se mettre ensemble pour les revendre ensuite au prix d’or, qui se chiffre dans les millions de FCFA, sans aucun respect pour la mémoire des disparus.

https://237cameroun.online/fr/faits-divers/cameroun-drame-fillette-de-10-ans-viol%C3%A9e-et-jet%C3%A9e-dans-le-nyong

Étiquettes: