Onglets principaux

Politique

Cameroun-Elections Locales 2020 : Cabral LIBII sur le front de revendications

Le candidat malheureux à la présidentielle d’Octobre 2018 et par ailleurs Président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), pose des doléances. Il se mécontente de ce que plusieurs dossiers des membres de son parti ont été rejetés, parfois pour des raisons insidieuses.
1,215 vues
12/11/2019 - 15:35
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Elections Locales 2020 : Cabral LIBII sur le front de revendications

 Après la publication le 9 Décembre 2019 des listes des partis politiques et des candidats qui participeront aux élections Législatives et Municipales du 9 févriers 2020, Cabral LIBII réagi. Il s’indigne notamment du fait que plusieurs listes du PCRN ont été rejetées dans plusieurs circonscriptions. Les motifs sont connus. Il s’agit de la constitution incomplète de dossiers. Une épreuve qui, selon le Président dudit parti, n’avait pas été évidente : « Nous prenons acte des rejets prononcés pour certains de nos dossiers qui avaient été déposés malgré les entraves, blocages et tracasseries auxquels nous avons dû faire face sur le terrain. Nous allons saisir le Conseil Constitutionnel, notamment pour le cas du Wouri-Est où notre liste a été rejetée pour absence de cautionnement alors que nous avons la preuve du cautionnement payé et dont une copie a été déposée auprès d’ELECAM », se mécontente-t-il.

Le 25 Novembre 2019, il menaçait de boycotter les élections et exigeait un délai supplémentaire de dépôt de dossiers. Il avait expliqué dans un communiqué, les raisons pour lesquelles certains dossiers de son parti n’étaient pas complets au jour-dit : « Le refus de signer les pièces du dossier de candidatures par les élus municipaux (Extraits de naissance, certificat de domicile, cautions), L’absence prolongée des maires pour cause d'investiture au sein du RDPC pendant toute une semaine », avait-il déclaré.

Au moment de rendre public les listes des différents partis et candidats retenus pour les élections municipales, les motifs de rejets n’ont pas été énumérés.  « Pour les listes des municipales, nous allons nous enquérir des motifs exacts parce qu’ils n’ont pas été communiqués au moment de la lecture. Nous allons ensuite saisir le juge administratif ». Informe Cabral LIBII, le président du PCRN.

Quelques heures après la publication par le conseil Electoral des listes des partis politiques qui prendront pars aux prochaines échéances électorales, Cabral LIBII continu de revendiquer un délai supplémentaire à ELECAM. Ce délai est selon lui une passerelle pour les candidats de compléter leurs dossiers. « Ce sera aussi le cas de relancer ELECAM par rapport à notre requête qui date du 25 novembre et qui a trait à toutes ces listes qui n’ont peut-être déposées à cause des entraves et des tracasseries de l’Administration Territoriale ». Ce qui démontre que le PCRN prendra efficacement part aux élections législatives et municipales du 9 Février 2020.  

Étiquettes: