Onglets principaux

Culture & Art

Cameroun- Culture : Miss Ronde vend ses charmes à l’international

Un concours de beauté né pour redonner de l’assurance aux femmes rondes et qui a fini par se construire une réputation importante au point de devenir membre de Miss Prestige Francophonie.
745 vues
11/26/2019 - 12:09
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur en chef
Cameroun- Culture :  Miss Ronde vend ses charmes à l’international

L’esplanade du cirque club de Bastos à Yaoundé a servi de cadre à la présélection du concours de beauté Miss ronde et belle 2019.Premiere compétition dédiée aux femmes rondes, ce projet vise à les célébrer dans leur morphologie, contribuer à leur épanouissement, promouvoir le genre te le leadership féminin, dans l’objectif d’améliorer l’image qu’elles se font d’elles-mêmes au quotidien.

 Des ambitions nobles qui poussent les femmes au dépassement des simples considérations que la société formule généralement en leur direction. Pour Prince EYEBE EYEBE, Journaliste de mode, « c’est une très belle initiative à encourager, car la vraie africaine est bien celle qui est pleine de chair. Dans un monde où tout le monde veut garder sa ligne, elles peuvent être des ambassadrices de plusieurs causes en étant reines le temps de leur mandat »

Avec pour slogan Je suis Ronde Belle et J’assume, ce concept voit le jour en 2012 sous les soins de l’Animatrice de télévision DORETTE BOUWE NDJIELE qui découvrant le calvaire quotidien de ses semblables ponctué d’injures, calomnies, rejet et manque d’estime, décide de mener un ensemble d’actions visant à permettre à la femme ronde de reprendre confiance en elle et surmonter les complexes et autres idées négatives reçues pour s’assumer et rester digne. Un combat qui a réussi à séduire le comité international de MISS RONDE PRESTIGE FRANCOPHONIE.  Association internationale qui vise à défendre les droits de la femme ronde « dit grande taille 42 », afin qu’elle participe à tout évènement francophone ayant pour déclinaison la promotion du social, de l’éducation, de la culture, du tourisme. Son but est l’accès à la gente féminine dit de grande taille, aux compétitions de beauté, socioculturel, audiovisuel, médiatique et évènementiel.

Ouverte à toutes les camerounaises majeures des dix régions du Cameroun, la 4ieme édition sera riche en sons et couleurs, et réserve de nombreuses innovations comme le témoigne la promotrice : « Cette année au lieu de trois filles, nous primons désormais cinq. Miss ronde bonze, Miss ronde argent, la deuxième dauphine, la première dauphine et la Miss ronde. » Le combat s’annonce donc très serrer pour les protagonistes qui bénéficieront de l’expertise du parrain BLAZ DESING, personnage public de la mode et de l’accompagnement logistique d’une ONG canadienne pour la mise en œuvre de leurs projets socio-humanitaires.

Thierry EDZEGUE

Étiquettes: