Onglets principaux

Portrait

Cameroun-Poésie : Jean Claude AWONO excelle dans la poésie.

Jean Claude AWONO président des poètes du Cameroun a fait de la poésie son métier et y beigne depuis sa tendre enfance.
1,011 vues
11/15/2019 - 16:35
Zenani Kanga
Stagiaire
Cameroun-Poésie : Jean Claude AWONO excelle dans la poésie.

Membre fondateur de la ronde des poètes du Cameroun, Jean Claude AWONO occupe la présidence depuis quelques années. Ce père de famille est aussi le promoteur du festival international de poésie de Yaoundé, FESTI 7 qui est né en 2012 et est directement entré en hibernation à cause de l’environnement institutionnel qui n’arrive pas malgré la détermination des acteurs, à rationaliser son intervention en direction des initiatives salutaires. Professionnel très aguerri, Jean Claude s’accommode très mal des dérives morales qui se traduisent par toutes sortes de corruption et de raccourcis qui enfoncent la société dans une misère ineffable. Pour le poète ANN CILLON PERRI son ami de longue date « Jean Claude est un poète de grande race. Très rigoureux dans son travail. Ce monsieur a tout donne pour la poésie d’une part et à la littérature en général ».

Sa rencontre en classe de Terminale au lycée classique de Bafia avec M. Claude DOKAM, son professeur de français qui avait une façon différente de transmettre le savoir à ses apprenants, en y mettant une voix d’esthète et une érudition littéraire lui ont fait prendre conscience de sa dimension de poète. Une passion qui remonte à son enfance « Tout petit, je pleurais quand la radio diffusait les chansons du pays de ma mère, chanson qui me touchaient profondément. Il y a eu aussi des textes à réciter qui n’étaient pas qu’un exercice scolaire pour moi, car je ressentais des connections singulières avec les textes qu’il fallait dire pendant les leçons d’expression orales » déclare Jean Claude AWONO. Devenu adulte il décide de faire le concours de l’école normale et d’en ressortir Enseignant de lettre. Ce métier d’éducateur lui maintien de manière permanente dans la folle passion des mots qui confond finalement avec sa vie toute entière.

Directeur général des éditions Ifriqiya qu’il crée avec des amis en 2007, dans le but d’apporter un souffle nouveau à une pratique éditoriale qui semblait laisser les jeunes plumes, le natif de GUIENTSING 2 par OMBESSA est aussi chef traditionnel et mène une activité journalistique comme chroniqueur et analyste littéraire depuis bien d’années dans des journaux et revue tels que HIOTITI, AGBETSI, PATRIMOINE, MOSAIQUE ET MUTATION. Ces différentes signatures lui permettent de faire entendre la voix des écrivains en général, celle des poètes en particulier qui mérite d’être comprise, expliquée, interprétée et organisée dans notre monde d’aujourd’hui. Côté palmarès, en   2011 il est 1er prix international de la poésie de Bretagne-Reunie, France et 2019. Il reçoit en tant que seul étranger et camerounais le prix David DIOP de la poésie de l’association des poète et écrivain du Sénégal.

                                                                                                                                                                                                                                                 Thierry EDZEGUE

Étiquettes: