Onglets principaux

Société

Cameroun-Douala : Un accident de circulation fait 2 morts sur le pont du Wouri

Le conducteur de moto, ainsi que l’un des passagers ont succombé le 12 Novembre 2019, en évitant de se heurter sur un camion en panne garé sur le nouveau pont
632 vues
11/14/2019 - 14:26
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Douala : Un accident de circulation fait 2 morts sur le pont du Wouri

Ce n’est pas toujours en roulant à tombeaux ouvert que l’on fléchi dans le drame. Le 12 Novembre 2019, un moto-taximan et un passager ont perdu la vie sur le nouveau pont du Wouri, d’une largeur de 25 mètres environ. Selon les témoins, le conducteur d’engin était en compagnie de deux passagers lorsqu’il a été heurté en arrière par un véhicule personnel. La victime évitait d'ailleurs d’entrer sous le camion en panne, garé sur la chaussée. De cet accident, seule la femme parmi les occupants de la moto a survécu. Elle est internée à l’hôpital Laquintinie de Douala.  L’auteur de cette tragedie a fondu dans le nature et ses traces sont introuvables. Les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital de Bonassama.

Trois autres cas alarmants enregistrés cette année

Le 15 Aout 2019, un autre accident de moto aurait fait deux morts à Ndokoti dans l’arrondissement de Douala 3e. Le benskineur, en compagnie d’un passager, avait heurté le camion de brasserie stationné sur la route. Les deux personnes sont mortes sur place et ont aussi été conduites à la morgue de de Bonassama. Plusieurs autres cas alarmants ont été enregistrés bien avant ces derniers.

Le 1er mai de la même année, au lieu-dit glacier de Bonamoussadi, deux jeunes hommes ont perdu la vie dans un autre accident de moto. Le conducteur roulait à vive allure lorsqu’il a acheminé sa course dans un mini drain, après avoir été fauché par un taxi.

Le 15 Avril dans la même ville, un médecin a cassé sa pipe de la même façon. Le nommé Docteur Mileo Minkonda, lauréat de la faculté de Médecine et des sciences pharmaceutiques de l’Université de Douala était passager à bord d’une moto qui roulait à tombeaux ouvert selon les sources. Malgré l’intervention rapide des médecins, le jeune homme s’en est allé.

La remise en question des aptitudes des usagers de la route

Telles sont entre autres accidents de motos enregistrés depuis le début de l’année 2019.  Ces cas remettent en question la performance et la responsabilité des motards en particulier et des autres usagers de la route en général. Force est de constaté que le motif de ces accidents ne provient pas seulement des conducteurs de l’engin à deux roues.

Ils seront formés sur le code de la route

Toutefois, des mesures sont prises pour limiter les dégâts de tous genre. A Yaoundé, le Gouverneur de la Région du Centre a d’ailleurs interdit aux moto-taximen de circuler au centre-ville. A cet effet, il prévoit : « Notamment les former sur le code de la route et l’importance de la sécurité » car dit-il « la plupart des chauffeurs de motos viennent de l’arrière-pays, et ne maitrisent pas la ville et certaines regles de sécurité de base. Il sera important de mettre en place ces modules de formation à leur intention », déclare Naseri Paul Bea le 12 Novembre sur la chaine nationale. Peut-être avec une telle initiative l’insécurité routière sera réduite.  

Lire aussi :https://cameroun-online.com/fr/société/cameroun-yaoundé-lendemains-apaisés-d’une-ville-autrefois-paralysée

https://cameroun-online.com/fr/société/cameroun-yaoundé-l’interdiction-qui-fait-grever-les-moto-taximen

Étiquettes: