Onglets principaux

Société

Cameroun- Région du Sud : Les chefs traditionnels en rangs serrés pour le dialogue national.

Le Conseil Régional des Chefs Traditionnels de la Région du Sud s'est réuni à Ebolowa le 17 septembre 2019, dans l'optique de planifier leur contribution au grand dialogue national.
583 vues
09/18/2019 - 09:53
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Région du Sud : Les chefs traditionnels en rangs serrés pour le dialogue national.

C'est en rangs serrés que les chefs traditionnels de la région du Sud iront au grand dialogue national. Leurs majestés les gardiens des us et coutumes entendent ainsi jouer pleinement leur rôle, en se mettant au-dessus des intérêts partisans, et en favorisant le rassemblement de tous leurs fils autour des valeurs de paix, de respect mutuel, de dialogue et de solidarité. Les leaders coutumiers comptent de ce fait, apporter une contribution significative au processus d'émergence du Cameroun. Pour Sa Majesté René Désiré Effa président du Conseil Régional des Chefs Traditionnels du Sud, « nous chefs traditionnels du sud ne pouvons pas rester indifférents à l'appel du chef de l'État. C'est pour cela que nous sommes là pour réfléchir sur notre participation notre contribution au dialogue national ».


Case à palabres des Chefs Traditionnels de la Région du Sud - Cameroun - 17 Septembre 2019.

Depuis le début de la crise anglophone, les chefs traditionnels du Sud ont joué un rôle déterminant dans la résolution de cette impasse. En juillet 2017 ils avaient effectué une tournée de pacification à travers toute la région du Sud-Ouest. Dans la case à palabres du siège régional du Conseil des Chefs Traditionnels du Sud, ils ont harmonisé leur stratégie de participation à ce grand rendez-vous. Les dépositaires du pouvoir ancestral comptent mettre leur sagesse et leur expérience à contribution pour un retour à la paix dans la zone anglophone du pays et pour le renforcement du vivre ensemble. Selon Sa Majesté Jean Jacques NDOUDOUMOU chef traditionnel de troisième degré, « le chef de l'État a dit que ce grand dialogue est sans exclusive et parmi les participants il y'a les autorités traditionnelles. Donc nous réfléchissons sur les modalités et le contenu de notre contribution. Vous savez que cette crise a un impact sur le plan national, il y'a naturellement quelques problèmes spécifiques au sud ».


Arrivée des Chefs Traditionnels du Sud à la Case à palabres - 17 Septembre 2019

Plusieurs recommandations et des propositions concrètes ont été formulées pour cette contribution des chefs traditionnels de la région du Sud à ce grand rendez-vous national.

Consty ZANG à Ebolowa

 

Étiquettes: