Onglets principaux

Economie

Cameroun- Camair-Co : Péril dans la maison

De longs mois sans salaire, voilà la situation dans laquelle se retrouvent aujourd’hui les employés de la Camair-Co, lesquels, dans une correspondance datée du 12 Septembre 2019, disent tout haut leur mécontentement.
444 vues
09/16/2019 - 13:44
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Camair-Co :  Péril dans la maison

Secouée par une crise sociale interminable depuis de longues semaines, personne ne peut véritablement dire avec conviction que la Camair-Co a su se mettre à l’abri des secousses, depuis le changement intervenu à la tête de sa Direction Générale, le 27 Mai 2019. Pas un jour en effet ne passe, aucune semaine ne s’écoule, sans que les médias ne rapportent à leurs unes, les cris de douleur d’une entreprise pratiquement à la tourmente.

La séquence de sa vie qui est donnée d’expérimenter actuellement par l’ensemble des Camerounais, relève avec grand étonnement, de l’incapacité pour Camair-Co, à pourvoir aux charges salariales de ses employés.

Dans une lettre datée du 12 Septembre 2019, les Délégués du personnel de l’entreprise faisaient savoir leur mécontentement en ces termes : « Une fois de plus, une partie du personnel se retrouve avec deux mois de salaires impayés. Nous entamons le troisième mois (Septembre 2019 en cours) sans espoir ».

Aucun espoir non plus du côté des passagers de la compagnie aérienne nationale, qui subiront de plein fouet les affres de « ces irrégularités et retard de salaires », qui, selon les mots des Délégués du personnel de la Camair-Co, constituent des « entraves flagrantes et violentes à la sécurité » des passagers de Camair-Co.

Jusqu’ici, aucune solution véritable, envisagée par la Direction Générale, n’a encore fait l’objet d’une négociation auprès du personnel. Chaque jour qui passe emporte avec lui les derniers espoirs des employés au bord du gouffre. « Sans rémunération le personnel ne peut s’assumer pour les besoins les plus élémentaires… » laissent entendre leurs représentants.

Ce n’est pas la première fois que la Camair-Co se retrouve dans pareille difficulté. Les employés de « L’Etoile du Cameroun » ont l’habitude des mois sans salaires. En début de cette année par exemple, ils réclamaient déjà les salaires de Février et Mars. « Cette situation a plongé les employés dans un état de précarité multiforme ». Décrivent alors les délégués du personnel. De même, en 2016, les employés de l’entreprise revendiquaient leurs salaires de Mars et d’Avril.

Au sein de l’entreprise, certaines sources évoquent l’endettement de Camair-Co, pour justifier ces retards de paiement.  Pour l’instant donc, personne ne sait encore à quoi vont ressembler les prochains jours qui arrivent au sein de cette société parapublique, présentée par plusieurs experts comme condamnée à mourir.

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Economie-Un-Conseil-d-Administration-pour-temp%C3%A9rer-l-ambiance-%C3%A0-Camair-Co.

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Camair-Co-La-descente-aux-enfers-se-poursuit.

 

 

Étiquettes: