Onglets principaux

Politique

Cameroun- Crise Anglophone : Sisuku Ayuk TABE condamné et des coups de feu tirés à Bamenda.

Selon le Quotidien le Messager, des coups de feu ont été tirés à la suite de la condamnation à vie de Sisuku Ayuk TABE et neuf autres séparatistes de la crise anglophone mardi 20 Août 2019, dans le chef-lieu de la Région du Nord- Ouest.
687 vues
08/22/2019 - 18:01
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Crise Anglophone : Sisuku Ayuk TABE condamné et des coups de feu tirés à Bamenda.

C’est bien ce que craignent les différents observateurs de la scène politique nationale de voir s’accroitre le cercle de la violence dans les régions anglophones en crise, du fait de la condamnation à vie de Sisuku Ayuk TABE. L’idée qui jusqu’ici est restée sur l’aspect théorique à Yaoundé ces derniers jours, semble effectivement avoir pris toutes les allures du réel Mardi 20 Août 2019, jour du prononcé de la sentence à Bamenda.

En effet, à en croire e Quotidien Le Messager, « des manifestations de mécontentement ont éclaté dans cette ville. » le journal poursuit en indiquant que : « Des individus à moto ont sorti les armes et de nombreux coups de feu ont été tirés. »

Le bilan enregistré de ce côté serait constitué de quatre personnes tuées et de plusieurs blessés.

A Yaoundé tout comme ailleurs, les acteurs politiques et ceux de la société civile redoutent en effet la multiplication de pareils incidents pour les semaines à venir, avec un peu plus d’intensité, de violence et de dégâts.

L’espoir pour beaucoup réside en ce moment dans l’hypothèse que Paul BIYA gracie les séparatistes de la crise anglophone, condamnés le 20 Août dernier à une prison à vie. Or, en l’état actuel, cela semble impossible avec l’annonce faite par les avocats de Sisuku Ayuk TABE d’interjeter appel de la décision rendue par le Tribunal Militaire de Yaoundé.

Il est à rappeler que Sisuku Ayuk TABE et 46 autres de ses partisans de lutte pour l’indépendance des régions anglophones ont été arrêtés au Nigeria le 05 Janvier 2018, lors d’une réunion qu’ils tenaient en nocturne au Neha Hôtel d’Abuja. Ils seront extradés sous très bonne escorte au Cameroun, le 29 Janvier 2018. Commence alors pour eux l’interminable procès qui a conduit le 20Août dernier à la condamnation à vie de dix d’entre eux.

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Crise-Anglophone-Maurice-KAMTO-contre-la-condamnation-de-Sisuku-Ayuk-TABE.

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Crise-Anglophone-La-condamnation-qui-fait-craindre-le-pire-%C3%A0-Buea-et-Bamenda

https://237cameroun.online/fr/politique/cameroun-justice-prison-%C3%A0-vie-pour-sisiku-ayuk-tabe

 

 

Étiquettes: