Onglets principaux

Sports

Cameroun- Carnet noir : La légende du catch repose désormais à Kumba

Super MAKIA, après les hommages de la nation intervenus le Vendredi 16Août 2019, repose désormais à Kumba, sa terre natale dans le département de la Mémé, région du Sud-Ouest du pays, qui l’a fut naitre il y a 61 ans.
565 vues
08/17/2019 - 14:04
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Carnet noir : La légende du catch repose désormais à Kumba

En se refermant sur sa dépouille ce 17 Août 2019, la terre Kumba dans le département de la Mémé, région du Sud-ouest du Cameroun, engloutie ainsi une des figures les imminentes du catch en Afrique. SUPER MAKIA, homme à la stature imposante, au talent inégalé, laisse derrière lui les stigmates d’un héros à la mémoire atemporelle. Fallait-il mieux dès lors que tout un Ministre des Sports Camerounais, pour porter au-devant de la scène, le témoignage vivant de toute une nation qui continue encore à s’incliner sur les records de la légende qu’il est désormais devenu. « Par son charisme, son talent, son abnégation, son dynamisme, son engagement patriotique et son sens élevé du devoir, Super MAKIA, de regretté mémoire, aura marqué d’une empreinte spéciale, le mouvement sportif national en général et le catch en particulier. Le départ brutal de ce sportif d’exception, constitue une grande perte pour notre nation, ainsi que pour sa pépinière de jeunes talents qu’il encadrait encore de son vivant », écrivait alors le 08 Août 2019, dans sa lettre de condoléances à la famille du disparu, le Ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse MOUELLE KOMBI.

De l’Hôpital Général de Yaoundé, lieu où a eu lieu sa levée de corps le Vendredi 16 Août 2019, au palais polyvalent des sports de la même ville, qui à son tour, abritait la cérémonie officielle d’hommage de la nation, c’était le même ambiance lourde qui berçait les attitudes, le même cri de détresse qui retentissait au-dedans de tout un chacun, la même consternation qui finissait par être extériorisée par quelques-uns qui pouvaient encore faire preuve d’un peu de lucidité. « Au moment où Super MAKIA s’en va, nous étions engagés dans un grand processus de formation internationale pour remettre à jour tous les athlètes et il avait un rôle majeur dans cet encadrement », confie Maitre Emmanuel NDO, Président par intérim de la Fédération Camerounaise de Catch. « C’était un homme spirituel, un patriarche. Lui seul savait et comprenait quel était le futur », reconnaitra au micro de la Crtv Maitre Michel NOUDEM.

  Né le 28 février 1958 à Kumba, SUPER MAKIA, laisse derrière lui un palmarès long comme un bras, dont le plus illustre est le titre de Champion d’Afrique, remporté en 1986 face au Nigérian, TIMES MAN UDO. Il aura enregistré 85 victoires en 86 combats livrés durant sa carrière. Aucune défaite à relever dans son parcours sportif, mis à part un match nul concédé face au Nigérian Johny CLANGO en 1990. Il se retire définitivement de la scène en 1994, année au cours de laquelle il organise son jubilé à Yaoundé.

Jacob MBENG MAKIA de son vrai nom a ainsi perdu son dernier combat face à la mort, qui l’a terrassé par une journée du 0Ier Août 2019.  Il entre ainsi dans l’histoire comme le grand cacheur en Afrique de tous les temps. 

Étiquettes: