Onglets principaux

Actualités

Cameroun : 3 mois pour reconstruire un Poste BRMG

Selon la Direction d’Eneo Cameroon S.A, il faut 3 mois pour reconstruire complètement le Poste BRMG qui a brûlé à Yaoundé.
412 vues
08/14/2019 - 12:31
lucien embom
Journaliste

La société distributrice d’électricité au Cameroun continue de tirer le diable par la queue. Un incident grave s’est produit le 07 août 2019 sur le réseau. On signale que le Poste BRMG d’Elig Effa, un quartier de la ville de Yaoundé a été détruit par les flammes. Selon les techniciens d’Eneo Cameroon, il faut 3 mois de travaux pour que ce poste sinistré reprenne du service. En attendant des zones entières de la capitale sont privées d’électricité.

C’est le cas au centre-ville de Yaoundé. Certains services sont alimentés par les groupes électrogènes. Non seulement les activités tournent au ralenti mais aussi des pertes énormes sont enregistrées. D’après Eneo, les efforts déployés afin de minimiser les désagréments ont permis de soulager 70% des clients impactés. Les travaux de construction, d’extension et de reconfiguration du réseau se poursuivent.

Ces travaux vont certainement aboutir à la reconquête des 30% de la clientèle restante. Compte tenu des contraintes du réseau électrique, un plan de rotation de la fourniture mis en place s’étendra, en diminuant progressivement jusqu’à la fin du mois d’août.  Energy of Cameroon S.A. (Eneo) et un consortium de développeurs composé de Scatec Solar, Izuba Energy Sphinx Energy ont signé un protocole d'accord.

 Ce protocole d’accord concerne la réalisation de deux centrales solaires photovoltaïques au sol d'une puissance globale de 25MWc. C’est une grande première en Afrique Centrale. Les deux centrales seront construites dans les localités de Guider (10MWc) et de Maroua (15MWc). Le coût de l’investissement combiné est de 14 milliards FCFA. Les centrales solaires devraient fournir annuellement une énergie électrique de 49 GWh.

Avec une mise en service prévue en 2020, les deux centrales solaires permettront d’améliorer l’offre et le flux énergétique au Cameroun. C’est le Réseau Interconnecté Nord qui va tirer le plus grand profit de cet investissement. Eneo Cameroon et le consortium ont signé le 16 juillet dernier, un protocole d’accord pour définir les modalités de structuration du projet de construction de deux centrales solaires dans la partie septentrionale du Cameroun.

 

 

 

 

 

 

Étiquettes: