Onglets principaux

Politique

L’ONU accompagne le Cameroun, pour la résolution pacifique de la crise et le respect des droits de l’Homme

Au terme d’une visite de travail de quatre jours au Cameroun, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a réitéré la disponibilité de l’ONU pour une résolution pacifique de la crise sociopolitique en cours dans le pays 
567 vues
05/06/2019 - 12:59
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Les défis sécuritaires et humanitaires actuels du Cameroun, préoccupent la communauté internationale. Dans un souci de décrispation du climat sociopolitique, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a effectué une visite de travail à Yaoundé, du 1er au 04 mai dernier.

Temps fort de son séjour, la rencontre avec le Chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, au Palais de l’Unité, vendredi 03 mai. « Nous avons discuté de la manière dont les Nations Unies peuvent apporter leur aide en matière de respect et de protection des droits de l’Homme », a déclaré l’ancienne Présidente du Chili.

La diplomate onusienne a également exprimé la disponibilité de l’ONU et de la Commission qu’elle dirige à accompagner le Cameroun dans la recherche des solutions aux défis auxquels il fait face en matière de sécurité et des droits de l'homme, a pour sa part, fait savoir la Présidence.

Durant son séjour, l’ancienne Présidente du Chili a rencontré des membres du Gouvernement, des parlementaires, les membres de la Commission pour le Multiculturalisme et le Bilinguisme, ceux du Comité national de désarmement, démobilisation et réinsertion, ainsi que des acteurs politiques et de la société civile.

Au centre des consultations, la gestion de la crise sécuritaire qui oppose des groupes armés séparatistes à l’Armée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Avec des conséquences dramatiques sur les populations civiles qui périssent dans le conflit, ou se voient obligées de fuir les violences. Créant ainsi une crise humanitaire préoccupante.

Arrivée à Yaoundé mercredi, la diplomate onusienne a été accueillie à l’aéroport de Nsimalen par le Premier Ministre, avec qui elle a immédiatement entamé sa série d’entretiens. Michelle Bachelet a poursuivi ses consultations sur l’état des droits de l’Homme dans le pays, en rencontrant quelques membres du Gouvernement. La Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille a été la première à recevoir l’émissaire des Nations Unies. Avec le ministre en charge des Relations Extérieures, la situation sécuritaire liée aux attaques du groupe terroriste Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord a été abordée. Avec en prime, la situation humanitaire des déplacés internes et des réfugiés nigérians qu’abritent le Cameroun. Le contexte sécuritaire et sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, était également au menu des échanges entre les deux personnalités.

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme s’est également entretenue avec le Ministre de la Justice, celui de l’administration territoriale et le ministre en charge de la Défense. Michelle Bachelet a également été reçue en audience par le premier vice-président du Sénat, Aboubakary Abdoulaye et le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril. Les principaux acteurs politiques de l’opposition camerounaise, de la société civile et des leaders religieux, ont été conviés à des échanges avec la diplomate onusienne.

Au sortir des différents entretiens avec les autorités camerounaises, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a apprécié l’engagement du Gouvernement camerounais à trouver des solutions de sortie de crise et davantage faire respecter les droits des l’Homme. « Nous sommes aux côtés du Cameroun. Bonne chance, on est ensemble », a déclaré Michelle Bachelet au cours du diner officiel offert jeudi, par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Air Jordan IV 4 Running Shoes

Étiquettes: