Onglets principaux

Société

Cameroun : L’ONU demande une aide de 163 millions d'euros pour 437.000 déplacés de la crise sécessionniste

Les Nations Unies ont lancé ce mardi 26 mars 2019, un appel aux bailleurs de fonds, afin de contribuer à une aide humanitaire à hauteur de 163 millions d’euros, en faveur de 437.000 Camerounais déplacés par les violences du conflit entre séparatistes et Armée régulière, dans deux régions pays du...
638 vues
03/27/2019 - 13:49
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) estime que la situation humanitaire de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun est alarmante. Aussi, lance-t-il un appel à contribution pour répondre aux besoins humanitaires de milliers de camerounais qui ont dû fuir les violences.

« Des affrontements violents au Cameroun entre les militaires et des séparatistes armés ces treize derniers mois ont forcé des milliers de personnes à fuir de chez eux, notamment de l’autre côté de la frontière au Nigeria », a déclaré Babar Baloch, le porte-parole du HCR à Genève.

Le fonctionnaire onusien indique que des besoins de l’ordre de 31,1 millions d’euros sont nécessaires de toute urgence, afin de fournir une assistance humanitaire vitale à certains des déplacés de la crise.

Au total, au moins 163 millions d’euros seront nécessaires pour venir en aide à plus de 437.000 personnes ont été déplacées au Cameroun, selon les chiffres de l’agence onusienne en charge des réfugiés.

Le porte-parole du HCR a prévenu que « la situation humanitaire continue de se détériorer ». Craignant que « davantage de personnes ne soient contraintes de fuir dans les prochains mois ». Ce d’autant plus que sur le terrain, « les combats continuent », s’alarme M. Baloch.

En plus de ce nombre alarmant de déplacés, le conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun a déjà causé la mort d’au moins 250 soldats camerounais et plus de 500 civils, selon un rapport d’Amnesty International.

Sur le plan économique, les pertes sont colossales. Dans un rapport publié en septembre 2018, le Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) déplore le fort ralentissement des activités des entreprises implantées dans ces régions. Des pertes estimées à environ 300 milliards de FCFA, pour plus de 13.000 emplois perdus ou menacés.

Si aucune solution au conflit ne semble se profiler à l’horizon, le Président de la République, Paul Biya, a appelé les séparatistes à déposer les armes et à être accompagnés dans leur réinsertion sociale. Sans grand succès, pour le moment, alors que le conflit s’enlise.

Salg Air Force, Adidas Herre, Adidas Bukser Dame, Adidas Sandaler

Étiquettes: