Onglets principaux

Actualités

Cameroun – crises sociopolitiques : Le Gouvernement dénonce l’ingérence des Etats-Unis

Le Porte-parole du Gouvernement camerounais a condamné « une grave velléité d’immixtion inadmissible » des Etats-Unis dans les crises sociopolitiques au Cameroun, dans un communiqué ce mardi, 05 mars 2019, après que la diplomatie américaine ait critiqué les autorités camerounaises, la veille, 04...
643 vues
03/06/2019 - 17:05
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Dans un communiqué, ce mardi, le Ministre de la Communication a dénoncé, « une grave velléité d’immixtion à peine voilée et inadmissible dans les affaires intérieures du Cameroun », de la part des Etats-Unis. Le Porte-parole du Gouvernement réagissait ainsi à des propos critiques du Sous-secrétaire américain aux Affaires africaines, Tybor Nagy, en marge de sa tournée africaine (du 04 au 18 mars).

Des propos tenus sur les antennes de Radio France Internationale (RFI), le 04 mars dernier. Tybor Nagy avait notamment appelé à la libération de l’opposant Maurice Kamto, dont le procès pour « rébellion, insurrection et hostilité contre la patrie » se poursuit actuellement devant le tribunal militaire de Yaoundé.

« Le gouvernement camerounais assure que Maurice Kamto a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer. Parce que, que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques », a déclaré, lundi, le diplomate américain.

Au sujet de la crise séparatiste, dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, le « monsieur Afrique » de la Maison Blanche s’est également montré très critique vis-à-vis du régime de Yaoundé. Appelant « les autorités camerounaises à être plus sérieuses dans leur gestion de la crise anglophone ».

Dans sa réaction, le Porte-parole du Gouvernement, René Emmanuel Sadi, a rappelé que le sort du Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) et ses partisans « sont détenus pour des faits de droit commun » devant la justice camerounaise, « seule habilitée à confirmer ou non, les charges retenues contre eux ».  

Au sujet de la crise anglophone, le porte-parole du Gouvernement « regrette vivement ces propos qui dénotent une méconnaissance des enjeux, des réalités et des faits (…) ». Assurant que l’Etat met tout en œuvre pour « préserver l’intégrité territoriale du Cameroun, de même que la sécurité des personnes et des biens, face à des rebelles sécessionnistes hors la Loi ».

Des frictions diplomatiques qui interviennent après la suspension d’une partie de l’aide militaire américaine annoncée par des officiels américains en février 2019.  

Le Sous-secrétaire américain aux Affaires africaines, Tybor Nagy, est attendu à Yaoundé les 17 et 18 mars prochain, étape de sa tournée dans la région Afrique Centrale.

Lire : Cameroun : le sous-Secrétaire d’État américain pour l’Afrique, attendu à Yaoundé

Air Jordan

Étiquettes: