Onglets principaux

Actualités

Cameroun : 7 séparatistes abattus en zone anglophone

Selon des sources internes à l’Armée, les troupes gouvernementales ont abattu sept présumés séparatistes le 12 janvier dernier à Alabukam.
762 vues
01/14/2019 - 13:33
lucien embom
Journaliste

Alabukam situé dans la périphérie de Bamenda, le chef-lieu de la région du Nord-Ouest a été le théâtre d’affrontements entre soldats camerounais et séparatistes anglophones. Au cours d’une opération de reconnaissance menée par l’Armée, sept combattants sécessionnistes ont été abattus, une base terroriste a été rasée, des armes légères, des munitions, des motocyclettes et des uniformes militaires ont été saisis.

Le président Paul Biya a lancé deux appels à déposer les armes en direction des séparatistes anglophones. Le dernier en date est celui de décembre 2018. Le numéro un camerounais a déclaré : « C’est le contexte qui prévaut dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui retiendra mon attention. » Le chef de l’Etat camerounais va plus loin dans sa logique de restauration de l’unité et la paix au Cameroun.

« Si l’appel à déposer les armes que j’ai lancé aux entrepreneurs de guerre reste sans réponse, les forces de défense et de sécurité recevront instruction de les neutraliser. Je suis bien conscient en effet de la désolation que ces insurgés infligent aux populations de ces régions. Cette situation ne peut plus durer. » Ces propos du l’occupant du Palais de l’Unité, témoigne de sa volonté à en finir avec la crise anglophone.

Depuis le début de la crise anglophone, les forces de sécurité et de défense camerounaises s’illustrent par de nombreux actes de bravoure. En dépit de certaines pertes en vies humaines enregistrées sur le front anti-séparatiste, on n’a jamais assisté à un recul ou un refroidissement des vaillants soldats camerounais. Tout porte à croire que Paul Biya peut toujours compter sur l’Armée pour venir à bout des ennemis de la Nation.

 

 

 

 

jordans for sale dress

Étiquettes: