Onglets principaux

Société

Scandale d’évasion fiscale : 6 milliards de Fcfa

C’est en moyenne la somme d’argent qui échappe au trésor public tous les ans, à cause d’une mauvaise gouvernance du marché local du bois camerounais. Les petits exploitants demandent pourtant qu’il y ait un cadre réglementaire légal dans ce secteur.
0 lectures aujourd'hui
999 vues
04/28/2017 - 11:49
0
Bryce Leonce MBOE
Rédacteur Cameroun-online

Le Cameroun, Afrique en miniature, dispose du deuxième plus grand massif forestier du bassin du Congo.
Sa végétation verdoyante, s’étend sur près de 22 millions d’hectares, soit 46% de sa superficie totale. Troisième secteur économique après les hydrocarbures et l’agriculture, la forêt camerounaise aurait pu avoir un classement meilleur, si le marché local de ses ressources, notamment le bois, se faisait dans un cadre légal. D’après des chiffres publiés par le Centre International de recherche Forestière (CIFOR), le marché domestique du bois camerounais, enregistre tous les ans, une évasion fiscale de l’ordre de 6 milliards de FCFA.

Pour savoir ce qui fait problème, nous nous sommes rendus au quartier Awae. Ici se trouve le plus grand parc à bois de Yaoundé. Le chef de parc, Sa majesté Effa Antoine, est par ailleurs le président national des vendeurs de bois du Cameroun. Ses collègues et lui ravitaillent tout le territoire, y compris les régions dépourvues de forêts : « mes collègues vendeurs de bois qui sont installé dans la région de l’Est, ravitaillent le Nord en bois blanc, et ce bois peut arriver jusqu’au Soudan, c’est-à-dire hors des frontières. Il faut reconnaitre que même le Tchad n’a pas de forêt, et c’est le Cameroun qui le ravitaille en bois ». En toute honnêteté, cet opérateur nous confi que son activité est illégale : « Il y a certains acteurs qui exploitent le bois dans leur domaine privé, et d’autres qui opèrent dans le domaine permanent, c’est-à-dire le domaine de l’Etat. Entre temps, parmi nous, il y a ceux-là qui peuvent aller de manière aussi bien illégale, exploiter le bois du domaine permanent en nous rapprochant d’un autochtone, qui estime que le droit coutumier lui permet d’abattre un arbre situé derrière sa maison, ou dans sa plantation… ».   

L’illégalité dans le marché domestique du bois au Cameroun remonte à 1994 avec l’adoption d’une nouvelle loi sur les forêts. Cette loi va mettre l’accent uniquement sur la production industrielle du bois destinée à l’extérieur, et va négliger ces petits producteurs, qui ravitaillent nos menuiseries, chantiers et dépôts de bois. C’est ainsi que le sciage artisanal des arbres va prospérer et ce, en absence de toutes statistiques officielles. Mais selon des études menées par le CIFOR, la coupe illégale du bois au Cameroun, constitue près de 2 millions de mettre cube par an, presqu’autant de volume que celui du bois issu du circuit légal dédié à l’exportation. Le caractère informel du marché local du bois, livre les petits exploitants, à un vaste réseau de tracasserie routière : « D’un département à un autre, par exemple, entre Mbalmayo, dans le département du Nyong-et-So’o et le département du Mfoundi, nous pouvons avoir en moyenne 8 contrôles sur la route. A chaque contrôle, nous monnayons à hauteur de 10 000 Fcfa en moyenne. Ce qui fait qu’au terme des 8 contrôles, nous pouvons dépenser 100 000 Fcfa ».

Pour le ministère de tutelle, ces petits exploitants ne sont pas sérieux, ils ont choisi de mener leur activité dans l’illégalité. Jean Robert ONANA, est chef de la cellule de communication, au ministère des forêts et de la faune : « dire qu’il n’y a pas un cadre réglementaire pour gouverner l’exploitation locale du bois, n’est pas vrai. Moi je pense que ces petits opérateurs, ont choisi d’exploiter le bois de façon artisanale, et c’est pour cela qu’ils ont des difficultés avec l’administration forestières ». Le ministère dit disposé de plusieurs types d’autorisations d’exploitation forestières pouvant en cadrer le marché local. C’est le cas notamment des permis d’exploitation de bois d’œuvre et du bois de chauffe. En ce qui concerne les tracasseries, le ministère des forêts dit être à pieds d’œuvre, pour palier le problème : « plusieurs types d’agents de l’Etat sont sur les routes pour assurer le contrôle du bois. Je ne voudrais dire ici que le problème vient d’ailleurs. Néanmoins, je puis vous dire que si pour l’instant il y a encore une petite tolérance dans le secteur en ce qui concerne le volet social de l’affaire. Mais de plus en plus, avec la mise en œuvre du marché intérieur du bois, vous verrez qu’il deviendra très difficile pour les uns et les autres, de faire cette activité ». En effet le gouvernement, dans le cadre de la mise en œuvre des accords de partenariat économiques signés avec l’Union européenne, notamment à travers le projet APVFLEC, a promi la légalité de toute la production nationale de bois, à travers un marché intérieur qui puisse être évalué de manière qualitative et quantitative.

Ce marché intérieur du bois, les petits exploitants l’attendent avec impatience, en espérant que les titres d’exploitation soient financièrement abordables.

©Boris NGOUNOU

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

L'ancienne compagne de Samuel Eto'o,  Hélène Nathalie Koah, publie le 18 février 2016 un livre dans lequel elle raconte avec force et détails les 7 ans de relation clandestine avec Samuel Eto'o.La...
59
147,159 vues
0
TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

GM Entertainment et Jaguar Moov offrent au public de Yaoundé et aux abonnés du Katio’s Club, non pas un duo le 02 janvier 2017, mais deux artistes à la diversité culturelle étonnante. Une fraternité...
40
34,142 vues
0
Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

L’année 2016 a connu l’éclosion de plusieurs artistes camerounais. Notamment dans le monde du rap où beaucoup ont pu se faire une place de choix dans le game, venant bousculer les habitudes en...
24
31,988 vues
0
Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il voulait me faire chanter. »

Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il

Depuis quelques jours les réseaux sociaux sont en ébullition. Les photos et vidéos plus ou moins déshonorantes de la comédienne camerounaise Aline Marie-Christine Zomo-Bem font le tour de la toile,...
63
29,483 vues
0
Media : Jason Black quitte Canal2 International

Media : Jason Black quitte Canal2 International

L'animateur Jason Black vient de rompre sa collaboration avec la télévision privée Canal2 International basée à Douala. il est annoncé sur ABK télévision où il prendra les rênes de Directeur Général...
9
23,023 vues
0
THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

Un visage sympathique sur lequel se dessine un sourire ravageur qui laisse ressortir des pommettes saillantes. La mine toujours joyeuse. C’est ainsi qu’on découvre Marie Love lors des auditions à l’...
9
20,507 vues
0

Cameroun – Religion : Un prêtre suspendu de l’Eglise pour s’être marié

L’Abbé Léon Magloire Foé a été suspendu par l’évêque du diocèse d’Obala, Mgr Sosthène Léopold Bayemi. Il est reproché au prélat d’avoir violé le célibat sacerdotal en contractant un mariage avec la...
2
19,056 vues
0

Cameroun - Le Gouverneur de la région du Centre ordonne la fermeture des

Naseri Paul Bea a condamné les nuisances sonores des églises de réveil des débits de boissons qui ne respectent pas la règlementation en vigueur. Il a instamment demandé aux autorités compétentes de...
3
18,384 vues
0