Onglets principaux

Monde

Les investissements en faveur des enfants pauvres sauvent plus de vies par dollar dépensé

Si la communauté internationale n’accélère pas ses progrès en matière de mortalité infantile, d’ici à 2030, près de 70 millions d’enfants mourront avant leur cinquième anniversaire.   
0 lectures aujourd'hui
405 vues
06/28/2017 - 12:47
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

NEW YORK, le 28 juin 2017 – Les investissements ciblant la santé ainsi que la survie des enfants et communautés les plus démunis présentent un meilleur rapport coût-efficacité que les approches traditionnelles. En effet, ils permettent de sauver presque deux fois plus de vies pour chaque million de dollars É.-U. dépensé que des investissements équivalents en faveur de groupes de population moins défavorisés, d’après une nouvelle analyse de l’UNICEF.

Le rapport Réduire les écarts : L’importance des investissements en faveur des enfants les plus pauvres présente des éléments de preuve irréfutables venant appuyer une hypothèse audacieuse émise par l’UNICEF en 2010 : les coûts supplémentaires engendrés par les mesures permettant à des interventions à fort impact en matière de santé d’atteindre les plus démunis seraient compensés par l’obtention de meilleurs résultats.

« Les résultats sont incontestables : investir en faveur des enfants les plus pauvres est juste en principe et justifié en pratique puisque cette approche permet de sauver davantage de vies pour chaque dollar dépensé », explique Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF. « À une période où chaque dollar compte, ces résultats sont d’une importance capitale pour tous les gouvernements qui œuvrent pour mettre un terme aux décès d’enfants évitables. Investir de manière équitable dans la santé des enfants permet également de leur assurer un meilleur avenir et de rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté. Un enfant en bonne santé est en effet plus enclin à apprendre à l’école et à mieux gagner sa vie une fois adulte. »

Si les progrès en matière de mortalité infantile ne s’accélèrent pas, d’ici à 2030, près de 70 millions d’enfants mourront avant leur cinquième anniversaire.

L’étude, qui se fonde sur les nouvelles données tirées des 51 pays qui enregistrent à eux seuls environ 80 % des décès de nouveau-nés et d’enfants de moins de cinq ans, montre que dans ces pays, une plus grande couverture des interventions essentielles ciblant les communautés pauvres a permis de réduire la mortalité infantile environ trois fois plus rapidement dans ces groupes que dans le reste de la population.

Mais surtout, l’étude est parvenue à démontrer à l’aide de ces données et d’outils de modélisation que les interventions à destination des enfants des groupes pauvres permettent de sauver 1,8 fois plus de vies par million de dollars investi.

Pour parvenir à cette conclusion, six interventions majeures en matière de santé ont été utilisées comme indicateurs afin d’évaluer l’accès aux interventions à fort impact en matière de santé maternelle, néonatale et infantile : le recours à des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour dormir, l’initiation précoce à l’allaitement, les soins prénatals, la vaccination complète, l’assistance qualifiée à la naissance et la sollicitation de soins pour les enfants souffrant de diarrhée, de fièvre et de pneumonie.

Plus précisément, l’étude a permis de conclure que :

 

l’accès aux interventions à fort impact en matière de santé et de nutrition s’est amélioré plus rapidement ces dernières années chez les groupes pauvres, ce qui a eu pour résultat d’améliorer l’équité de manière significative ;

  • pendant la période étudiée, la baisse absolue des taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans associés à l’amélioration du taux de couverture des interventions a été près de trois fois plus rapide au sein des groupes pauvres que parmi les groupes non pauvres ;
  • les groupes pauvres enregistrant un taux de natalité plus élevé que le reste de la population, la baisse du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans ces communautés s’est traduit par 4,2 fois plus de vies sauvées par million d’habitants ;

 

  • sur le 1,1 million de vies sauvées dans les 51 pays concernés au cours de la dernière année de l’étude (différente selon les pays), environ 85 % sont issus de groupes pauvres ;

 

  • bien que les investissements nécessaires par habitant pour améliorer la couverture des interventions au sein des communautés pauvres soient plus élevés que ceux requis pour atteindre le reste de la population, ils permettent de sauver quasiment deux fois plus de vies par million de dollars investi.

    Toujours d’après le rapport, des pays aux taux de mortalité infantile élevés tels que l’Afghanistan, le Bangladesh et le Malawi ont pu constater une nette amélioration de la situation après la mise en œuvre de stratégies centrées sur les plus démunis. En effet, entre 1990 et 2015, la mortalité des enfants de moins de cinq ans a reculé de moitié en Afghanistan et de 74 % au Bangladesh et au Malawi.

Ces résultats arrivent à une période cruciale, alors que les gouvernements continuent d’œuvrer pour atteindre les objectifs de développement durable, dont l’une des cibles est de mettre fin aux décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de cinq ans à l’horizon 2030. Investir dans la santé et la survie des enfants permet également de soutenir la réalisation d’autres objectifs mondiaux de développement tels que l’élimination de la pauvreté (ODD 1).

Aussi le rapport Réduire les écarts appelle-t-il les pays à adopter des mesures concrètes pour réduire les inégalités, parmi lesquelles : la ventilation de données afin d’identifier les enfants laissés de côté ; l’intensification des investissements dans des interventions éprouvées afin de prévenir et traiter les principaux facteurs de décès chez les enfants ; le renforcement des systèmes de santé de sorte à rendre les soins de qualité plus accessibles ; l’innovation pour trouver de nouveaux moyens d’atteindre les enfants marginalisés ; et, enfin, la surveillance des écarts en matière d’équité en ayant recours à des enquêtes menées auprès des ménages et aux systèmes d’information nationaux.  

######

 

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

 

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail : http://www.unicef.org/fr

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Najwa Mekki, UNICEF New York, +1917 209 1804, nmekki@unicef.org

 

Étiquettes:
Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

L'ancienne compagne de Samuel Eto'o,  Hélène Nathalie Koah, publie le 18 février 2016 un livre dans lequel elle raconte avec force et détails les 7 ans de relation clandestine avec Samuel Eto'o.La...
83
149,223 vues
0
TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

GM Entertainment et Jaguar Moov offrent au public de Yaoundé et aux abonnés du Katio’s Club, non pas un duo le 02 janvier 2017, mais deux artistes à la diversité culturelle étonnante. Une fraternité...
27
35,242 vues
0
Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

L’année 2016 a connu l’éclosion de plusieurs artistes camerounais. Notamment dans le monde du rap où beaucoup ont pu se faire une place de choix dans le game, venant bousculer les habitudes en...
34
32,967 vues
0
Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il voulait me faire chanter. »

Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il

Depuis quelques jours les réseaux sociaux sont en ébullition. Les photos et vidéos plus ou moins déshonorantes de la comédienne camerounaise Aline Marie-Christine Zomo-Bem font le tour de la toile,...
27
31,014 vues
0
Media : Jason Black quitte Canal2 International

Media : Jason Black quitte Canal2 International

L'animateur Jason Black vient de rompre sa collaboration avec la télévision privée Canal2 International basée à Douala. il est annoncé sur ABK télévision où il prendra les rênes de Directeur Général...
7
23,304 vues
0
THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

Un visage sympathique sur lequel se dessine un sourire ravageur qui laisse ressortir des pommettes saillantes. La mine toujours joyeuse. C’est ainsi qu’on découvre Marie Love lors des auditions à l’...
3
20,691 vues
0

Cameroun – Religion : Un prêtre suspendu de l’Eglise pour s’être marié

L’Abbé Léon Magloire Foé a été suspendu par l’évêque du diocèse d’Obala, Mgr Sosthène Léopold Bayemi. Il est reproché au prélat d’avoir violé le célibat sacerdotal en contractant un mariage avec la...
6
19,336 vues
0

Cameroun - Le Gouverneur de la région du Centre ordonne la fermeture des

Naseri Paul Bea a condamné les nuisances sonores des églises de réveil des débits de boissons qui ne respectent pas la règlementation en vigueur. Il a instamment demandé aux autorités compétentes de...
9
18,578 vues
0