Onglets principaux

Media et TIC

Les réseaux sociaux au Cameroun, un couteau à double tranchant.

De Facebook à WhatsApp, en passant par Twitter et autres, il devient très aisé d’être informé à la seconde prête. Que ce soit une banale histoire d’un couple à Etam-Bafia qu’à l’ampleur dévastatrice de l’Ouragan Matthew à Haïti, on aura des avis, des appréciations, et même des détails croustillants et « aromatisés » des commentateurs. Les réseaux sociaux sont devenus un moyen d’information très présent dans notre quotidien.

3 lectures aujourd'hui
2,705 vues
11/04/2016 - 14:48
0
Bryce Leonce MBOE
Rédacteur Cameroun-online
Les réseaux sociaux au Cameroun, un couteau à double tranchant.

De Facebook à WhatsApp, en passant par Twitter et autres, il devient très aisé d’être informé à la seconde prête. Que ce soit une banale histoire d’un couple à Etam-Bafia qu’à l’ampleur dévastatrice de l’Ouragan Matthew à Haïti, on aura des avis, des appréciations, et même des détails croustillants et « aromatisés » des commentateurs. Les réseaux sociaux sont devenus un moyen d’information très présent dans notre quotidien.

Autant on peut louer ce nouveau média de par la célérité avec laquelle il nous fait parvenir ce flot d’informations plus ou moins utiles qu’on n’aurait pas eu avec les médias classiques que sont la presse écrite, la radio ou la télévision ; autant on peut se mordre les doigts d’avoir fait une confiance aveugle à une information avec pour source les réseaux sociaux qui au final sera non-avérée.  

La crédibilité des informations provenant des réseaux sociaux est mise en mal à cause des individus pas toujours bien intentionnés (encore que l’enfer est pavé de très bonnes intentions nous dit-on) qui, pour des motifs divers et/ou des desseins inavoués (cupidité, avidité, lésinerie, naïveté, recherche de notoriété, etc.) se croient obligés, d’inventer des récits montés de toute pièce.  Quand il ne déforme pas tout simplement une histoire réelle pour qu’elle puisse servir leurs intérêts.

Nous avons tous vu, les informations erronées sur le déraillement du train 152 à Eseka devenu « train de la mort » il y a plus d’une semaine ont plongé le ministre des transports Alain Edgard Mebe Ngo’o dans un embarras ineffable, l’obligeant à se fourvoyer pendant les communications liées à la gestion du véritable drame. Mythomanes ou blagueurs, les camerounais sont passés maitre dans l’art de la désinformation sur les réseaux sociaux. Allant jusqu’à prédire l’avenir comme des diseuses de bonne aventure. C’est ainsi que la défunte Anne Marie Nzié voix d’or de la musique camerounaise s’est retrouvée plusieurs fois morte le même jour. Revenant à la vie au grés des internautes, avant de succomber finalement et véritablement cette fois à la maladie contre laquelle elle luttait. Un autre cas très récent, celui de l’ancien défenseur et capitaine des Lions indomptables Rigobert Song, victime d’un malaise cardiaque auquel il survivra finalement. Il sera annoncé mort à maintes reprises, avec des publications associées ici d’une photo, là-bas d’un verset biblique dit à sa mémoire.

Les camerounais en particulier et les africains en général semblent encore ignorer ou alors du moins sous-estimer le pouvoir véritable de ces nouveaux outils de communication malgré leur présence de plus en plus évidentes dans notre quotidien. Lors du printemps arabe, il y a quelque années, Facebook a aidé a montré la réalité et la violence des affrontements. On peut même s’hasarder à dire que le réseau social le plus utilisé au monde a œuvré pour le renversement de certains de ces régimes autoritaires, pour ne pas dire dictatoriaux.  Le rôle des réseaux sociaux notamment Facebook dans le printemps Arabe a été abusif, me direz-vous. Mais tout de même ils ont servi à mobiliser, à s’informer et aussi à informer. Bien sûr, on ne pas dire que seuls les réseaux sociaux étaient la cause de ces révolutions, ils ont tout de même donné un coup de pouce pour continuer ces manifestations. On sait tous que les populations arabes ont été poussées à se révolter pour des raisons politiques et sociales.

La légèreté avec laquelle les réseaux sociaux sont gérés par les membres du gouvernement au Cameroun est étonnante. Rares sont les membres du gouvernement qui ont un compte Facebook. On entendra par exemple lors d’un point de presse le ministre de la communication Bakary Issa Tchiroma ironiser à propos. Un sourire narquois au coin des lèvres il dira : « Les gens sur Internet sont toujours fâchés », Une façon de dire que les internautes Camerounais sont des « nerveux névrosés. » Toujours est-il que dans la logique du Président Paul, il est grand temps de relever les défis liés aux technologies de l’information et de la télécommunication.

Lui qu’on croyait vieux jeu l’a bien compris. Cela ne semblait pourtant pas dans son discours à la jeunesse le 10 février 2015 lorsqu’il disait : « Vous devez surtout vous défier des chants trompeurs des oiseaux de mauvais augure, ces marchands d’illusion qui n’ont pour projet que la déstabilisation via les réseaux sociaux. Ces prophètes irresponsables cherchent de façon évidente à vous instrumentaliser… » il est revenu récemment encourager son gouvernement à « …être plus présents sur les réseaux sociaux… » avec un discours différent à la veille de la fête de la jeunesse 2016, il dira « …A tout ceci, il faut ajouter un domaine qui, je le sais, vous est très cher, à vous de la génération dite « Android ». Il s’agit du développement de l’économie numérique.

« A chaque génération ses défis historiques, pour le devenir de la nation ! Je puis dire que, pour notre jeunesse, l’un des défis majeurs est de réussir l’arrimage à ce phénomène marquant qu’est l’économie numérique. »

Oui, le président de la république l’a bel et bien compris, et bien que dans ce discours du 10 février 2016 sa cible principale soit la jeunesse [Fer de lance de la nation] à laquelle il demande de façon générale de mettre un accent particulier sur les TIC. Ce discours concerne également l’ensemble des camerounais qu’il exhorte de façon implicite à s’arrimer aux TIC en générale mais aussi à leur différent produit.

Seulement il faudrait que nous soyons plus responsables tous ensembles et individuellement dans la gestion de ces nouveaux médias qui peuvent tout aussi bien accompagner nos causes, ou être la cause de notre perte. Parce qu’il est temps de le reconnaitre et d’en prendre réellement conscience, les réseaux sociaux sont fatalement des couteaux à double-tranchant à manipuler avec précaution.

Candide LLV©  

Étiquettes:
Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

L'ancienne compagne de Samuel Eto'o,  Hélène Nathalie Koah, publie le 18 février 2016 un livre dans lequel elle raconte avec force et détails les 7 ans de relation clandestine avec Samuel Eto'o.La...
95
92,488 vues
0
Nathalie Koah aurait-elle dévoilé le nom du père de son enfant dans son livre?!

Nathalie Koah aurait-elle dévoilé le nom du père de son enfant dans son livre?!

Nous l’avons appris la semaine dernière comme il est désormais de coutume pour chaque actualité marquant sa vie privée ou publique, la Nathalie a mis au monde une charmante fillette : Beverly Nayla....
27
29,265 vues
0
Floriane Tchandja abandonne Équinoxe télévision pour prendre soin de son foyer.

Floriane Tchandja abandonne Équinoxe télévision pour prendre soin de son foyer.

    Floriane Tchandja laisse Équinoxe télévision pour prendre soin de son foyer. La célèbre présentatrice de Equimag (entre10 heures et 12 heures )en compagnie de Fidjil et Tendance devait se décider...
24
28,429 vues
0
La nouvelle Carte Nationale d’Identité camerounaise avec puce à données biométriques pose problème

La nouvelle Carte Nationale d’Identité camerounaise avec puce à données

La nouvelle carte nationale d’identité adoptée par les pouvoirs publics au Cameroun pose deux types de problèmes : son inadéquation avec le temps et sa valeur juridique.
18
21,476 vues
0
TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

GM Entertainment et Jaguar Moov offrent au public de Yaoundé et aux abonnés du Katio’s Club, non pas un duo le 02 janvier 2017, mais deux artistes à la diversité culturelle étonnante. Une fraternité...
13
21,085 vues
0
Parifoot, Roisbet, Bet foot, Pmuc ces entreprises qui appauvrissent le Cameroun.

Parifoot, Roisbet, Bet foot, Pmuc ces entreprises qui appauvrissent le Cameroun.

Ces multinationales ont pignon sur rue au Cameroun depuis leur arrivée. Une activité à la solde des jeunes pullulent les rues des grandes villes du pays et personne n'ose dire mot.
56
19,709 vues
0
Que fera Obama après la maison Blanche?!

Que fera Obama après la maison Blanche?!

Pendant que tous les projecteurs sont braqués vers Donald Trump et sa victoire à la magistrature suprême des États-Unis d’Amérique, très peu sont ceux qui se soucient de l’actuel locataire de la...
23
19,493 vues
0
Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

L’année 2016 a connu l’éclosion de plusieurs artistes camerounais. Notamment dans le monde du rap où beaucoup ont pu se faire une place de choix dans le game, venant bousculer les habitudes en...
8
19,285 vues
0