Onglets principaux

Interview

B2S : « Je ne suis pas dans le showbiz par hasard ! »

Le mec, très attaché à ses origines, sait qu’il est né pour briller ; c’est une banque de sons qui s’est fixée des objectifs et compte bien les atteindre. Il a décidé de se prêter au jeu des questions/réponses ; une interview « à cœur ouvert » qui souligne le destin d’un véritable « fighter »....
3 lectures aujourd'hui
727 vues
04/14/2018 - 12:25
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online
Share

Le mec, très attaché à ses origines, sait qu’il est né pour briller ; c’est une banque de sons qui s’est fixé des objectifs et compte bien les atteindre. Il a décidé de se prêter au jeu des questions/réponses ; une interview « à cœur ouvert » qui souligne le destin d’un véritable « fighter2 ». Accueillons B2S le Bensikineur3 du Rap kmer !

Cameroun-online : Bonjour B2S. Christine MBENGONO de Cameroun-online. Merci de nous accorder cette interview.

B2S :  Bonjour et merci à vous.

COL : On peut se tutoyer ?

B2S : Bien sûr ! Sans souci.

COL : Qui est B2S ? En quelques mots…

B2S : Alors euh… Kuaté Magne Emmanuel c’est mon nom. Oui oui, tu as bien entendu « Magne » (c'est le nom de ma « mater1 », mon diamant noir). Je suis née le 20 Avril 1991 (à Bafoussam), c’est-à-dire 27 ans par anticipation. Je ne suis pas marié, pas encore d’enfant.

B2S est un artiste /musicien originaire de la région de l'ouest qui excelle dans un genre musical communément appelé Hip Hop et plus précisément du Rap ! Je suis le dernier d'une famille de 10 enfants, dont 3 sœurs et 7 frères (2 nous ayant quitté).

COL :  Pourquoi « B2S » ? qu’est-ce que ça signifie ?

B2S : B2S= Banque De (2) Son/ Born Two (2) Shine. J’ai choisi ce pseudo parce qu’il résumait exactement ce que je suis en ce qui concerne la musique. Je suis inspiré et submergé de mélodies à chaque fois que je travaille sur un instrumental ou une chanson d'où la « Banque de son »

D'autre part, je suis de ceux qui pensent qu'on est tous amené à réussir chacun à son niveau en tant qu'enfant de Dieu d'où le second « Born two Shine » avec une nuance au niveau du "de" et "two" phonétiquement parlant...

Et pour terminer je suis un gars de Bafoussam et là-bas, on dit Bfs

C'est donc ce cocktail de pensée qui définit B2S

COL : Dis B2S, quand as-tu réellement fait ton entrée dans le « Game » ?

B2S : Alors, si je pars du fait que je sois entré en studio la 1ère fois en 2011, je dirais que ce sont mes débuts dans le Game puisque c'est à partir du titre « Qui est là4 » que j’ai commencé à côtoyer des scènes etc.

COL : La chanson est disponible en ligne ?

B2S : Malheureusement non parce qu’à cette époque je fonctionnais via des supports physiques (CD). Ce titre était dans un maxi de 5 titres qui s’intitulait « Westcoast » (en référence à mes origines à savoir Bafoussam). Tous ces titres ont été enregistrés dans le Clean Studio Recordz du Dj Simplice Bonzini.

COL : Qu'est-ce qui t’a motivé à faire de la musique ? Ou alors, tu es dans le showbiz par hasard ? (Sourire)

B2S : Motivation !? je n’emploierai pas vraiment ce mot car la musique est venue à moi toute seule. Je la ressens au quotidien, par conséquent elle crée ce besoin d’aller jusqu’au bout des choses et ça devient quasiment naturel chez moi. Non ! Je ne suis pas dans le showbiz par hasard, j'ai un talent qui doit être connu de tous et pour cela il faut passer par là !

COL : comment qualifierais-tu ta musique ?

B2S : La question à mon avis est large de sens ! La qualifier dans quel registre ? social, politique, hardcore, revendicatrice ?

Ma musique en fait c’est ma vie et mon entourage. S'il faille la qualifier je dirais dénonciatrice dans le sens global du terme !

COL : En gros, tu fais du rap engagé !?!

B2S : Engagé oui je dirais, c'est l'état d'esprit phare de ma musique mais aussi de l’Entertainment (ego trip) Storytelling5, etc.

COL : D'où te vient ton inspiration ?

B2S : De ma vie et celle de mon pays, plus particulièrement mon entourage.

COL : Parle-moi de tes projets. Passés, présents et à venir…

B2S : Comme je l'ai évoqué tout à l’heure, mon premier projet était un maxi de 5 titres intitulé Westcoast, sorti en 2011 et qui m'a permis de me démarquer dans le milieu hip hop de la ville de Bafoussam en tant que révélation Rap et fait de moi un MC à surveiller de près par mes pères ! Lol

Ensuite, 02 ans plus tard je sors le single I Say, sous le label indépendant "La'akam musique" avec à la manœuvre Ched's Stendhall (alors lui c'est tout un autre chapitre car sans lui je ne suis rien) … I Say qui doit annoncer la préparation de mon Album intitulé A.D.N (disponible sur mon compte YouTube) et confirme ce qu'avaient ainsi annoncé mes pères : la reconnaissance de toute la ville de Bafoussam tout en réaffirmant ma position de meilleur rappeur de ma faculté (IUT de Bandjoun). Ce succès dans ma ville natale aura quelques échos jusqu'à l'Université de Dschang ce qui me permettra par la suite d'avoir l'honneur de faire la première partie du Concert de AL-K (qui était le rappeur qui dominait le hip hop de Dschang à cette période).

Cette aventure universitaire se terminera avec un concert géant d'adieu, organisé avec le leader du Danger Zone à savoir Mc Bongus et son équipe. Un concert qui restera à jamais gravé dans ma mémoire !

Mes projets présents ? C’est mon Ep à savoir Nouveau Palier (avec Chris Ralph à la manœuvre) qui est sorti le 19 janvier 2018. Il compte 8 titres, dont 02 ont déjà été réalisés en ce qui concerne la vidéo (Bensikineur et les Z'experts). Mon Ep est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal et le sera aussi dans quelques jours sur Orange ou Mtn !

On prépare la tournée radio afin de présenter Nouveau Palier aux différents auditeurs de la ville de Douala en premier et la suite avec les autres villes. Cela dépendra bien sûr des moyens à notre disposition. (Rires)

Pour ce qui est à venir, je travaille de nouveau sur un deuxième Ep de 4 voire 5 titres qui sortira

Tout juste avant l'album A.D.N ; donc pour la fin de l'année prochaine.

COL : "Nouveau palier"... J’ai écouté et je dois dire : bravo ! Félicitations ! Y’a du texte, de la bonne prod… Alors, Il t’a fallu combien de temps dans la chambre secrète pour nous sortir ce bijou ? Comment s'est faite la rencontre avec Chris Ralph ? Pourquoi lui et pas quelqu'un d’autre ?

B2S : Merci beaucoup !

Alors le temps exact entre les prises de voix, le choix des instruments, la disponibilité de l'un comme de l'autre etc. est vraiment difficile à déterminer ! (Sourire)

Néanmoins, je dirais entre 3 et 5 mois maximum !

Pour ceux qui ont déjà écouté l’Ep, tout est dit dans le titre Outro, mais je vais le résumer pour ceux qui ne l'ont pas encore fait.

Pour commencer Chris Ralph et moi sommes membres du Groupe WhatsApp « BiMstr » depuis un bon bout déjà !

Tout ceci part d'un freestyle que je fais pour les membres dudit groupe (disponible sur mon soundcloud), sur un instrumental de Chris (qu'il avait balancé dans le crew pour appréciation). En écoutant le freestyle, beaucoup comprendront qu'il y avait déjà des membres qui n'étaient pas encore ce qu'ils sont devenus aujourd'hui. (Sourire). Je suis allé chez mon "ingé-son" à savoir Ched's Stendhall et nous avons enregistré le même jour, il a mixé et masterisé pour sa sortie le week-end c’est-à-dire 04 jours après le post dans le groupe !

Ce qui a été apprécié et félicité par les membres du groupe qui découvraient en moi ce côté "kickeur", on va dire ça comme ça.

Après ce freestyle, Chris Ralph m'a contacté et m'a parlé de son projet de produire un Mc. Grâce à une clause spéciale de mon contrat avec mon label indépendant (La'akam musique) rien ne m'interdisait de le faire donc on s'est lancé à la réalisation du projet.

Pourquoi lui ? Je dirais que c'est Dieu qui l'a mis sur ma route d’abord ; et tout de suite on a accroché naturellement dans nos échanges respectifs (ce genre de chose ne s'achète pas !).

COL : Le projet sorti en janvier, penses-tu qu'il ait suffisamment pris le dehors pour que tu te lances sur d'autres projets ?

B2S : Non ! Vu qu’on est encore en phase de Promo en Radio et TV. L'objectif était déjà de réaliser au moins deux clips du projet ce qui a été fait. Le mettre à la disposition des internautes sur les plateformes de téléchargement légal, ce qui a été fait aussi !

Maintenant, il faut pousser à fond à travers les Radios et Tv et c'est ce qu'on a commencé à faire.  D’où je tiens à remercier si tu me le permets Brice Albin et sylvestre Franck à l'époque de Media Afrique, Dynamic FM de Cyrille Kuete dans son Emission Street time, Max Gamo de Campus FM, John aujourd'hui à RSI et Fidjil ; et les chaînes Palmier Tv, TS+, NG tv à Bafoussam ainsi que beaucoup d'autres qui me soutiennent dans cette démarche !

COL : Quelles ont été pour toi (jusqu'ici) les moments les plus difficiles de ta carrière ? Les expériences enrichissantes ? Quelle est la plus grosse difficulté à exercer ton métier ?  Selon toi c'est plus la famille (l'entourage proche) qui met les bâtons dans les roues, le Game lui-même, ou autre chose ?

B2S : (rires) Le premier moment difficile que j'ai eu dans le début de ma carrière m'a immédiatement forgé ! Alors que je venais tout juste de lancer la promo de mon titre Qui est là ?  Je suis invité par Chris laraby à un show hip hop de rue, à Bafoussam. Une fois sur place, le public avait répondu massivement présent et j’étais super excité de me produire sur scène. Mon tour étant arrivé, je suis présenté comme il se doit et magnifiquement bien d’ailleurs : je tiens à le préciser ! Lol. Je prends le Mic’, je salue la foule, je présente mon titre et le DJ balance l'instru... Du début jusqu'à la fin de ma prestation malgré les sauts, les courses, l'énergie et tout ce qui va avec, je n'ai eu aucune réaction commune de ce public ; c’était genre un chien devant la TV… Massah !

Les 4 minutes les plus violentes que je n'avais jamais connues de ma vie !

A la fin de ma prestation, une dizaine de personnes m'acclamait (chacun son tour pas simultanément) sur plus de 300 voire plus de personnes présentes !

J'ai donc décidé ce jour que dès qu'il y a 5 je dis bien 5 personnes dans une salle ou ailleurs, c'est suffisant pour moi de monter et faire ma scène avec elles ! Et, c'est ce que je fais jusqu'à aujourd'hui.

Ma première expérience enrichissante c'est lorsque mes amis m’avaient attiré dans un Bar pour un show, à la base des chanteurs de Makossa, Bikutsi et autres et finalement c'est nous qui avions mis le public (constitué majoritairement de personnes âgées) d'accord avec l'argent qu'on nous jetait sur scène en bonus. Je préfère m'arrêter à ces 2 premières parce qu'il y en a tellement à raconter qu'on risque y passer des jours. Lol !

Je dirais que la plus grosse difficulté à exercer ce métier, c'est le fait qu'il n'existe pas comme tel dans notre pays tout simplement. On dit que tout métier mérite un salaire non ? C'est fondamental ! Mais où est celui de la musique au 237 ?

La famille, le Game en lui-même… peuvent être des aléas certes, mais n'empêchent en rien un artiste d'aller toucher ses droits d'auteurs qui ne sont que le fruit de son labeur ardent en studio et partout ailleurs…

COL : Dis-moi un peu B2S, tu es fan de jeux vidéo ? Si oui, tu compares le Game kmer à un AOF6, un KOF7, la PS4 ou la XBOX 360 ?

B2S : Je l'étais à une époque (d’ailleurs je me demande comment j'ai pu m'en passer tellement j'y étais accro...)

Pour l'instant, je pense qu'il n'y’a pas encore un vrai Game au Kmer !

COL : Même pas un KOF ? Genre, dans le combat quotidien ou dans les moyens à la disposition des "combattants"…

B2S : KOF ? hum… Peut-être bien. Lol

Parce que les combattants de ce jeu sont tous hyper forts et ont un seul objectif, c'est de battre le boss qui est Rugal ! (Sourire) La meilleure façon d'y parvenir c'est de le faire en équipe !

Est-ce que c'est le cas du Game kmer ? je dirais oui peut-être dans le Sud-Ouest, on le voit avec Alpha Better Records ou encore Dr Keng Stephen’s dans le domaine du vidéogramme. J'ose croire que beaucoup de choses changeront ailleurs dans le pays avec les Stars à venir et le réveil dans ce sens de ceux qui vivent leur moment de gloire aujourd'hui !

Je dirais aussi non, parce que dans un pays où les institutions sont mises en places comme il se doit, être musicien est un vrai métier. Ce qui n’est pas véritablement le cas chez nous !

COL : Parlons du titre Bensikineur ; et en passant, d'où te vient ton surnom bensikineur ???

B2S : Je savais. (Rires)

Pour commencer je ne fais pas que de la musique hein ; comme tout camerounais se cherchant encore, je jongle de gauche à droite pour m'en sortir ! Et pour ce faire, l'outil incontournable de déplacement rapide dans la ville de Douala c'est quoi ? Et bah le bensikin (moto) !

Le boulot que je faisais à cette période précise où j’ai écrit cette chanson, m'obligeait à prendre le bensikin tous les matins et soirs et à multiples reprises parfois au courant d'une journée. Alors je vivais au quotidien le comportement des conducteurs de ces engins : chaque obstacle, chaque discussion etc. J'étais tellement stupéfait et je me marrais à chacune de leurs réactions et interventions qui étaient toutes aussi drôles les unes que les autres. Alors j'ai décidé d'en faire une chanson, pour que tous ceux qui se retrouveront face à des bensikineurs sachent un peu comment réagir où se comporter afin d'éviter des scènes désagréables par la suite ! Voilà en gros comment ce titre a vu le jour et a d’ailleurs été super bien accueilli par le public.

Le surnom C'est tout simplement parce que, chaque fois que je suis invité quelque part ou lorsque je dois me produire sur une scène, le public me demande toujours d’exécuter ce titre !

COL : Ta relation avec Stanley Enow...

B2S : Alors là c'est une relation fraternelle de très longue date !

On a grandi ensemble, dans le même quartier et, fréquenté le même lycée à l'époque. Nous connaissons nos familles respectives.

C'est quelqu'un donc j'ai suivi le parcours musical dans la ville et également en Radio, dont j'ai vu la souffrance et la détermination. Au quartier, notre relation était simplement des salutations et quelques discussions momentanées parfois sur des artistes comme Fabulous etc. Quand on a migré vers Douala, nous avons non seulement gardé le même contact mais on s'est plus rapproché. On se rencontrait plus souvent même comme il avait un emploi de temps super chargé avec Tony (je ne peux pas compter les rdv qu'il n'a pas pu respecter à cause des réunions avec Blaxity et de la fatigue qui en découlait juste après)

Grâce à lui, j'assistais gratuitement à tous les shows Hip Hop de douala. (Sourire)

Il a été le premier à écouter mes premiers tracks et il me conseillait sur ce qu'il voulait écouter comme originalité dans ma musique, et moi je faisais pareil lorsqu'il m'envoyait des tracks, d'ailleurs je suis celui qui à vulgarisé son titre Wher' ma hood en faculté car c'était mon kiff de l'époque et je l'écoutais sans relâche ! Voilà pourquoi lorsque j'ai écouté le son Hein père je n'ai pas été surpris du contenu parce que c'est ce style qu'il travaillait depuis un bon bout.

J'ai eu la chance d'écouter en exclusivité son tout premier Album "Soldier like my papa" et l'honneur de faire la première partie de son concert à Bafoussam y'a pas longtemps, sous son invitation personnelle ! C'est quelqu'un de discret et contrairement à ce que les gens s'imaginent, Stanley reconnaît tout je dis bien tous ses amis, les gens qui l'ont vraiment côtoyé ou marqué, que ce soit dans la rue, il s'arrête pour une poignée de main etc...

Stanley pour moi c'est d'abord un frère, après artistiquement parlant une référence quand je vois d'où il vient et tout ce qu'il a déjà accompli jusqu'à aujourd'hui !

COL : Un véritable hommage alors ! B2S, qu’est-ce que tu as oublié de me dire ?

B2S : Euh… que je suis quelqu’un de vrai avec autrui, ouvert et respectueux envers mon prochain et surtout qui craint Dieu !

COL : Pourquoi nos Followers devraient consommer ta musique ?

B2S : Tout simplement parce que ma musique parle à tous ceux qui viennent d'où je viens ! Par conséquent on s'identifie dans les thèmes de mes chansons de par mes dénonciations et l'engagement dans mes textes de voir un monde meilleur avec des hommes différents qui craignent Dieu et non les hommes comme eux !

COL : Bensikineur, merci de t’être prêté au jeu.

B2S : Merci Cameroun-online. Merci à toi Christine. Je voulais aussi (si tu me le permets) remercier des personnes qui m'accompagnent depuis que j'ai débuté ma carrière :

Mon grand frère Yves Justin (fondateur du label La'akam musique)

Mon infographe Georges Doma boss de Streetcomcameroon

Anicet NEMANI le boss de BiMstr, qui m'a toujours soutenu

Mon réalo Nel KAMGA de l'écurie NE PIC (depuis mon tout premier freestyle Westcoast part 2)

Mon ingénieur son Ched's stendhall sans qui je ne suis rien

Mes meilleures amies Blandine et Yvonne

Chris Ralph qui m'a permis de réaliser mon 1er Ep

Mon gars sûr Two J

Sans oublier mon « backeur » officiel Her-j, mon broda Onar du groupe Légendaire, et tous ceux qui me soutiennent sans faille à savoir King stan, Oméga, cynthia kem's, Michelle, Sophie, Eugénie, bref ils sont tellement nombreux !

Un gros big up à eux...  

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous ICI

Facebook ICI

Twitter ICI

Ecoutez le son Guerilla ICI

Nouveau Palier sur Qobuz

Nouveau Palier sur 7digital

Nouveau Palier sur Amazon

Banque d’info :

Diplômes

Bac D

BTS en Électrotechnique

Licence technologique en Génie thermique qui fais de moi un ingénieur de travaux en GMIE (gestion et maintenance des installations Énergétiques)

Hobbies

Sport (Je joue énormément au foot)

Regarde des séries (dans mes heures perdues)

Recherches dans les domaines de l’énergie et des technologies

Musique

Rappeur, beat maker

Plat préférés :

Ndolè plantain mûr

Mbongo tchobi

Pilé plantain mûr

1- Mater = maman, mère.

2- Fighter= Battant, combattant

3- Bensikineur = conducteur de mototaxi.

4- Qui est là = est aujourd’hui disponible en données MP3. Et le titre « Guérilla » est sur le compte soundcloud. Pour ceux qui voudraient avoir une idée du maxi single Westcoast !

5- Storytelling = art de raconter une histoire afin d’y faire passer un message.

6- ART= Art Of Fighting

7- KOF = King Of Fighters

A LIRE AUSSI : Xzafrane : l'incompris du Rap kmer

Adah Akenji : " Nous n’attendons pas d’être reconnus, nous nous imposons ! "

Andy Jemea : "Je suis un chanceux"!

Interview réalisée par ©Christine MBENGONO

#Bizu_La_bas

Share
Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

L'ancienne compagne de Samuel Eto'o,  Hélène Nathalie Koah, publie le 18 février 2016 un livre dans lequel elle raconte avec force et détails les 7 ans de relation clandestine avec Samuel Eto'o.La...
29
164,667 vues
0
Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il voulait me faire chanter. »

Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il

Depuis quelques jours les réseaux sociaux sont en ébullition. Les photos et vidéos plus ou moins déshonorantes de la comédienne camerounaise Aline Marie-Christine Zomo-Bem font le tour de la toile,...
10
49,672 vues
0

TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

GM Entertainment et Jaguar Moov offrent au public de Yaoundé et aux abonnés du Katio’s Club, non pas un duo le 02 janvier 2017, mais deux artistes à la diversité culturelle étonnante. Une fraternité...
10
39,123 vues
0
Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

L’année 2016 a connu l’éclosion de plusieurs artistes camerounais. Notamment dans le monde du rap où beaucoup ont pu se faire une place de choix dans le game, venant bousculer les habitudes en...
13
37,953 vues
0
Media : Jason Black quitte Canal2 International

Media : Jason Black quitte Canal2 International

L'animateur Jason Black vient de rompre sa collaboration avec la télévision privée Canal2 International basée à Douala. il est annoncé sur ABK télévision où il prendra les rênes de Directeur Général...
1
25,122 vues
0
THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

Un visage sympathique sur lequel se dessine un sourire ravageur qui laisse ressortir des pommettes saillantes. La mine toujours joyeuse. C’est ainsi qu’on découvre Marie Love lors des auditions à l’...
2
22,257 vues
0

Cameroun – Religion : Un prêtre suspendu de l’Eglise pour s’être marié

L’Abbé Léon Magloire Foé a été suspendu par l’évêque du diocèse d’Obala, Mgr Sosthène Léopold Bayemi. Il est reproché au prélat d’avoir violé le célibat sacerdotal en contractant un mariage avec la...
1
21,496 vues
0

Cameroun - Le Gouverneur de la région du Centre ordonne la fermeture des

Naseri Paul Bea a condamné les nuisances sonores des églises de réveil des débits de boissons qui ne respectent pas la règlementation en vigueur. Il a instamment demandé aux autorités compétentes de...
1
20,167 vues
0