Onglets principaux

Economie

communiqué de presse

Parvenu à notre rédaction le 27 juin 2017,le Conseil d’administration du FMI approuve un accord de 666,2 millions de dollars en faveur du Cameroun au titre de la facilité élargie de crédit.
3 lectures aujourd'hui
327 vues
06/28/2017 - 07:34
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste

 

  • Le Conseil d’administration ouvre la voie au décaissement immédiat de 124,2 millions de DTS (environ 171,3 millions de dollars) en faveur du Cameroun.
  • Le programme du Cameroun appuyé par la FEC vise à rétablir la viabilité budgétaire et extérieure du pays et à promouvoir une croissance génératrice d’emplois tirée par le secteur privé.
  • Les réformes destinées à préserver la stabilité financière, à encourager l’inclusion financière et à lever les obstacles structurels à la compétitivité et à la diversification économique seront essentielles pour accélérer une diversification axée sur le secteur privé.

Le 26 juin 2017, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) en faveur du Cameroun d’un montant de 483 millions de DTS (environ 666,2 millions de dollars et 175 % de la quote-part du Cameroun) pour accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays.

Le programme appuyé par la FEC a pour vocation d’aider le Cameroun à rétablir la viabilité extérieure et budgétaire et à jeter les bases d’une croissance durable tirée par le secteur privé.

Outre l’approbation de l’accord, un décaissement équivalant à 124,2 millions de DTS (environ 171,3 millions de dollars) sera immédiatement mis à la disposition du Cameroun. Le montant restant sera étalé sur la durée du programme et son décaissement sera subordonné à des revues semestrielles.

Suite aux délibérations du Conseil d’administration, M. Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et Président par intérim, a fait la déclaration suivante :

«Le Cameroun a été durement touché par le double choc des prix du pétrole et des menaces sécuritaires qui frappe la région de la CEMAC depuis 2014 et a entraîné une forte diminution des réserves de change communes. Après avoir initialement manifesté une certaine résilience grâce à la plus grande diversification de son économie, le Cameroun se heurte actuellement au ralentissement de sa croissance, au rétrécissement de ses marges de manœuvre budgétaire et extérieure et à l’augmentation rapide de sa dette publique. Le programme des autorités appuyé par le FMI vise à juste titre à répondre aux considérables besoins de balance des paiements et à rétablir la viabilité budgétaire et extérieure, tout en contribuant aux efforts collectifs destinés à reconstituer les réserves régionales. L’impulsion des autorités camerounaises a été déterminante dans la riposte régionale concertée mise en œuvre pour préserver l’intégrité du régime monétaire de la CEMAC.

«Pour corriger les déséquilibres budgétaire et extérieur grandissants il faudra réaliser un travail soutenu et équilibré d’assainissement budgétaire fondé sur une augmentation des recettes non pétrolières, une hiérarchisation des projets d’investissement public qui se révèlent porteurs en termes de croissance et une rationalisation des dépenses courantes, tout en protégeant les dépenses sociales. Le programme budgétaire des autorités s’appuie sur de vastes réformes structurelles dans la mobilisation des recettes et la gestion des finances publiques, afin de renforcer davantage la mobilisation de recettes non pétrolières, d’accroître l’efficience de la dépense et de maîtriser les risques budgétaires.

«Les autorités sont déterminées à renforcer la compétitivité du Cameroun et son potentiel de croissance à moyen terme, dans le droit fil de leur stratégie visant à atteindre l’émergence à l’horizon 2035. L’achèvement des grands projets d’infrastructures d’énergie et de transport contribuera à doper l’investissement du secteur privé, la création d’emplois et la diversification de l’économie, et il va de pair avec des réformes complémentaires destinées à préserver la stabilité financière, à élargir l’accès à la finance et à améliorer le climat des affaires.

«La réussite du programme du Cameroun dépendra aussi de la mise en œuvre de politiques et réformes d’accompagnement par les institutions régionales.

Annexe

Évolution récente de la situation économique

Première économie de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le Cameroun a été durement touché à partir de 2014 par les chocs issus de la chute des cours du pétrole et de l’aggravation des menaces sécuritaires. Les recettes pétrolières ont diminué et les dépenses sécuritaires et humanitaires se sont accrues, tandis que les programmes d’infrastructures nécessaires ont poursuivi leur mise en œuvre, d’où un creusement des déficits budgétaire et courant ainsi qu’une accumulation rapide de dette extérieure.

Après avoir initialement affiché une certaine résilience face aux chocs, le Cameroun a vu sa croissance s’affaiblir à 4,7 % en 2016, contre 5,8 % en 2015 et 5,9 % en 2014. L’inflation est descendue à 0,3 % à la fin 2016 et elle se maintenait à un faible niveau de 0,4 % en mars 2017. Elle devrait rester en dessous du critère de convergence de la CEMAC de 3 % à moyen terme. Le déficit budgétaire s’est creusé à 6,5 % en 2016, contre 2 % du PIB en 2015, principalement en raison d’une augmentation des dépenses en capital et d’une diminution des recettes.

Synthèse du programme

La stratégie de réformes du Cameroun s’inscrit dans la démarche régionale concertée tracée lors du Sommet des Chefs d’État de Yaoundé de décembre 2016, durant lequel les autorités camerounaises ont impulsé une riposte coordonnée pour préserver la stabilité extérieure régionale et l’intégrité du régime monétaire. Dans ce contexte, le programme du Cameroun appuyé par la FEC vise à rétablir la viabilité budgétaire et extérieure du pays et à promouvoir une croissance génératrice d’emplois tirée par le secteur privé. Le programme s’appuie sur trois piliers principaux : i) un assainissement budgétaire concentré sur le court terme pour accroître les marges de manœuvre budgétaire et extérieure, tout en protégeant les dépenses sociales et les dispositifs de protection sociale; ii) des réformes structurelles sur le plan budgétaire pour accroître les recettes non pétrolières, améliorer l’efficience des investissements publics et la qualité du système budgétaire et atténuer les risques issus des passifs conditionnels; iii) des réformes pour accélérer une diversification économique impulsée par le secteur privé et accroître la résilience du secteur financier.

La réalisation des objectifs budgétaires du programme passera par une meilleure hiérarchisation des investissements publics, centrée sur les projets d’infrastructure essentiels à une plus grande diversification économique, et par la rationalisation des dépenses publiques en biens et services, tout en favorisant une augmentation des dépenses sociales fondamentales et des dispositifs de protection sociale. En outre, compte tenu du tassement des recettes pétrolières dans la durée, il sera primordial de développer davantage les recettes non pétrolières et d’accroître l’efficience de la dépense de manière à pouvoir maintenir la marge de manœuvre budgétaire nécessaire à l’investissement dans les infrastructures et dans d’autres domaines prioritaires.

Pour corriger les faiblesses qui subsistent dans la gestion des finances publiques, les autorités entendent renforcer la crédibilité et la transparence du budget, y compris grâce à la publication de rapports réguliers sur l’exécution du budget, améliorer la gestion de trésorerie, limiter strictement et éliminer à terme le recours aux procédures exceptionnelles et accroître l’efficience de la planification, de l’exécution et du suivi des projets d’investissement.

La gestion de la dette publique se centrera sur la diminution du taux d’accumulation de la dette conformément aux objectifs de déficit budgétaire du programme, en veillant à ce que les nouveaux emprunts fassent davantage appel à des concours plus concessionnels, et en suivant de près les passifs conditionnels.

Les réformes destinées à préserver la stabilité financière et à promouvoir l’inclusion financière ainsi qu’à lever les obstacles structurels à la compétitivité seront vitales pour accélérer une diversification fondée sur le secteur privé.

©Département de la communication du FMI.
Étiquettes:
Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

Le livre de Nathalie NKOAH "Revenge Porn" en téléchargement direct

L'ancienne compagne de Samuel Eto'o,  Hélène Nathalie Koah, publie le 18 février 2016 un livre dans lequel elle raconte avec force et détails les 7 ans de relation clandestine avec Samuel Eto'o.La...
87
146,668 vues
0
TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

TENOR et RODWYN un duo inédit pour le premier spectacle de 2017.

GM Entertainment et Jaguar Moov offrent au public de Yaoundé et aux abonnés du Katio’s Club, non pas un duo le 02 janvier 2017, mais deux artistes à la diversité culturelle étonnante. Une fraternité...
83
33,906 vues
0
Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

Mink's : Le gars-là est laid… une histoire vraie !

L’année 2016 a connu l’éclosion de plusieurs artistes camerounais. Notamment dans le monde du rap où beaucoup ont pu se faire une place de choix dans le game, venant bousculer les habitudes en...
56
31,811 vues
0
Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il voulait me faire chanter. »

Aline Marie-Christine Zomo-Bem : « Mes vidéos et photos ont été volées… il

Depuis quelques jours les réseaux sociaux sont en ébullition. Les photos et vidéos plus ou moins déshonorantes de la comédienne camerounaise Aline Marie-Christine Zomo-Bem font le tour de la toile,...
152
29,127 vues
0
Media : Jason Black quitte Canal2 International

Media : Jason Black quitte Canal2 International

L'animateur Jason Black vient de rompre sa collaboration avec la télévision privée Canal2 International basée à Douala. il est annoncé sur ABK télévision où il prendra les rênes de Directeur Général...
12
22,947 vues
0
THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

THE VOICE AFRIQUE : Marie Love à un pas de la finale.

Un visage sympathique sur lequel se dessine un sourire ravageur qui laisse ressortir des pommettes saillantes. La mine toujours joyeuse. C’est ainsi qu’on découvre Marie Love lors des auditions à l’...
2
20,455 vues
0

Cameroun – Religion : Un prêtre suspendu de l’Eglise pour s’être marié

L’Abbé Léon Magloire Foé a été suspendu par l’évêque du diocèse d’Obala, Mgr Sosthène Léopold Bayemi. Il est reproché au prélat d’avoir violé le célibat sacerdotal en contractant un mariage avec la...
10
19,023 vues
0

Cameroun - Le Gouverneur de la région du Centre ordonne la fermeture des

Naseri Paul Bea a condamné les nuisances sonores des églises de réveil des débits de boissons qui ne respectent pas la règlementation en vigueur. Il a instamment demandé aux autorités compétentes de...
2
18,352 vues
0